•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Daniel Laframboise est remis en liberté en attente de son procès

Daniel Laframboise au palais de justice de Rouyn-Noranda
Daniel Laframboise au palais de justice de Rouyn-Noranda Photo: Radio-Canada / Piel Côté
Piel Côté

Daniel Laframboise, accusé entre autre d'agression sexuelle avec lésions et de séquestration, a été remis en liberté, lundi matin, au palais de justice de Rouyn-Noranda. Le juge de révision a renversé la décision du juge de première instance.

C'est un homme émacié à la barbe hirsute qui s'est présenté devant le juge de la Cour supérieure Richard Grenier lundi matin.

Daniel Laframboise, représenté par de nouveaux avocats, espérait obtenir sa remise en liberté.

Au terme d'une audience de 1 h 40, frappée d'une ordonnance de non-publication, l'accusé s'est fait retirer ses menottes.

Le juge Grenier renverse donc la décision du juge de la Cour du Québec, Jacques Ladouceur.

Le 8 août dernier, le juge Ladouceur avait maintenu Daniel Laframboise derrière les barreaux.

Daniel Laframboise a dû essuyer des larmes et sa voix était nouée par l'émotion lors de son témoignage.

Son frère et sa mère étaient notamment dans l'assistance.

Rappelons qu'il fait face à 16 chefs d'accusation, dont agression sexuelle causant des lésions, séquestration et voies de fait causant des lésions.

La prochaine étape sera son enquête préliminaire, qui se tiendra sur trois jours, à compter du 19 juin, à Rouyn-Noranda.

Abitibi–Témiscamingue

Justice et faits divers