•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

BAFTA : un nouveau triomphe pour le film Roma

Une femme aux cheveux longs est assise dans son lit, et son regard fixe la caméra. L'image, issue du film Roma, est en noir et blanc.
L'actrice Yalitza Aparicio dans une scène du film Roma, d'Alfonso Cuarón. Photo: Fournie par Netflix

Le film Roma, produit par Netflix et réalisé par Alfonso Cuarón, a triomphé dimanche aux prix de la British Academy of Film and Television Art (BAFTA), les Oscars britanniques, en remportant les prix du meilleur film et de la meilleure réalisation. Ces récompenses confirment la place incontournable qu'occupe désormais le géant américain dans le cinéma.

Plusieurs fois récompensé pour des séries ces dernières années, Netflix n'avait encore jamais signé un doublé aussi retentissant aux prix BAFTA. De quoi aiguiser l'appétit de la plateforme vidéo aux 130 millions d'utilisateurs avant les Oscars pour sa production, qui détient dix nominations pour la cérémonie prévue le 24 février à Hollywood.

Oscarisé pour Gravity (Gravité) en 2014, le Mexicain Alfonso Cuarón, qui a été sacré meilleur réalisateur il y a une semaine par la Director Guild of America (DGA), a cette fois-ci remporté le BAFTA du meilleur réalisateur devant Spike Lee (BlacKkKlansman), Yorgos Lanthimos (The Favourite (La favorite)) et Bradley Cooper (A Star Is Born (Une étoile est née)).

Tourné en espagnol et en noir et blanc, Roma dépeint l’enfance de Cuarón dans un quartier de Mexico des années 1970. Le film a déjà reçu deux Golden Globes et s'impose également dans les catégories du meilleur film dans une langue étrangère et de la meilleure direction photo.

Je suis bouleversé par l'accueil que ce film a reçu, a déclaré Alfonso Cuarón, félicité sur Twitter par Netflix.

La favorite se démarque aussi

Organisée au Royal Albert Hall, la soirée a également été un succès pour le film d'époque La favorite, qui, à défaut du prix du meilleur film, a récolté une jolie moisson de récompenses : meilleur film britannique, meilleurs décors, meilleurs maquillages et coiffures, meilleure actrice dans un second rôle pour Rachel Weisz, meilleur scénario original, et, surtout, meilleure actrice, un BAFTA attribué à Olivia Colman pour son interprétation de la reine Anne.

Nommée aux Oscars et lauréate d'un Golden Globe pour ce rôle, l'actrice britannique de 45 ans a devancé Glenn Close (The Wife) et Lady Gaga (Une étoile est née), entre autres. Souveraine tantôt toute puissante, tantôt misérable, Olivia Colman survole cette comédie dramatique ayant pour cadre l'Angleterre du 18e siècle, où une confidente et une courtisane se disputent ses faveurs.

Côté hommes, l'acteur américain Rami Malek, 37 ans, a reçu le BAFTA du meilleur acteur pour son interprétation de Freddie Mercury, le chanteur de Queen, dans Bohemian Rhapsody.

Un guitariste joue sur scène pendant qu'un chanteur, torse nu, tend son micro vers lui en penchant sa tête en arrière.Rami Malek dans le film Bohemian Rhaspody Photo : TM & 2018 Twentieth Century Fox Film Corporation


Quand j'ai commencé à préparer le rôle de Freddie Mercury, je me suis demandé si j'allais être à la hauteur. C'est une immense responsabilité, mais une responsabilité que j'avais hâte d'assumer, a-t-il déclaré.

Ombre au tableau pour Bohemian Rhapsody toutefois, puisque la British Academy of Film and Television Arts (BAFTA) avait suspendu la nomination de son réalisateur, Bryan Singer, à la suite d'accusations d'agression sexuelle rapportées par le magazine The Atlantic, niées pas le principal intéressé.

Roma et La favorite n'ont finalement laissé que des miettes à leurs concurrents directs. Une étoile est née, sur l'ascension d'une jeune chanteuse interprétée par Lady Gaga, s’est consolé avec le prix de la musique originale, BlacKkKlansman avec celui du scénario adapté, et Vice avec celui du montage.

Dans la catégorie du meilleur film d'animation, l'académie britannique a récompensé Spider-Man: New Generation, dans lequel un nouvel homme-araignée noir et latino prend le devant de la scène face à un Peter Parker cantonné à un rôle de mentor.

Le BAFTA du meilleur documentaire est allé à Free Solo, un film qui relate la spectaculaire ascension sans corde d'El Capitan, un mur de granite du parc naturel de Yosemite en Californie, par Alex Honnold. C’est une première qui a fasciné le monde des grimpeurs et donné des sueurs froides à l'équipe de production.

L'une des raisons pour lesquelles le film est si génial, c'est parce que j'avais tellement confiance en les cinéastes pour raconter l'histoire. J'ai pu me concentrer sur ce que je devais faire exactement pour réussir cette ascension, a dit Alex Honnold.

La Guyanienne Letitia Wright, 25 ans, a quant à elle remporté le BAFTA de l'étoile montante – le seul décerné par le public – pour son rôle de Shuri, sœur du superhéros Black Panther, dans le film du même nom, lauréat par ailleurs du prix des meilleurs effets visuels.

Particulièrement émue, la jeune actrice a confié avoir failli, il y a quelques années, arrêter sa carrière, et remercié Dieu et sa famille.

Avec les informations de Agence France Presse

Cinéma

Arts