•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jeux de la Francophonie : Sherbrooke déposera sa candidature

L'hôtel de ville de Sherbrooke en mars 2017
L'hôtel de ville de Sherbrooke Photo: Radio-Canada / ICI Estrie/Carl Marchand
Radio-Canada

Lundi soir, en séance extraordinaire, les élus de Sherbrooke ont été favorables au dépôt de la candidature de la Ville pour accueillir les Jeux de la Francophonie en 2021, sous plusieurs conditions.

Les élus réclament des engagements des gouvernements provincial et fédéral qui feront en sorte que la Ville respecte son cadre financier.

La semaine dernière, les conseillers municipaux ont accepté d'étudier plus en profondeur la possibilité d'organiser les Jeux de la Francophonie de 2021 après le désistement du Nouveau-Brunswick.

Après l'évaluation du dossier, l'engagement de la Ville, initialement prévu à 8,75 millions de dollars, a été revu à la baisse et est maintenant fixé à 5,5 millions de dollars.

De cette somme, déjà 2,5 millions de dollars étaient prévus en immobilisation. Le dossier a donc rassuré les élus.

Je suis très fier qu'on ait pris la balle au bond. La prochaine étape sera encore plus importante avec les négociations pour qu'on s'assure que les citoyens ne se retrouvent pas avec la facture. Les conditions que l'on a, en ce moment, je pense qu'on est dans le siège du conducteur, a indiqué le conseiller Pierre Avard.

Comme l'a mentionné la conseillère Annie Godbout, la Ville se donne le mandat d'aller négocier. Les deux paliers de gouvernement devront offrir des garanties financières et la Ville devra analyser le nouveau cahier de charge qui lui sera remis une fois sa candidature reçue.

Le maire Steve Lussier a précisé que l'obtention des Jeux de la Francophonie devra respecter la capacité de payer des citoyens.

Ça ne se fera pas au détriment des services et projets municipaux.

Steve Lussier, maire de Sherbrooke

Plus tôt dans la journée, une rencontre à huis clos a eu lieu entre la Ville et la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault.

Si la Ville porte sa candidature, à ce moment-là, on va valider les chiffres. Je vais m'asseoir aussi avec les autres ministres qui sont dans ce dossier et on va voir ce que l'on peut et ce que l'on ne peut pas faire dans ce dossier-là, dit-elle tout en spécifiant que trois critères seront analysés, soit l'acceptabilité sociale, l'échéancier et l'aspect financier.

On a toujours dit qu'on allait appuyer la Ville qui allait lever la main dans la mesure du possible.

Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie

En 2016, le budget du comité organisateur de Sherbrooke avait été fixé à 52 millions de dollars. Le comité organisateur de l'événement se rencontre les 14 et 15 février prochains.

Estrie

Francophonie