•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un convoi de camions mené par des Autochtones appuie l'industrie gazière et pétrolière en Alberta

Un camion circule sur une route enneigée avec une bannière indiquant une opposition au projet de loi C-69.
Un convoi de plus de 30 camions a circulé dimanche dans la localité de Lac La Biche, dans le nord de l'Alberta, en appui au pipeline Trans Mountain. Photo: CBC / Hugo Levesque

Un convoi d'une trentaine de camions mené par des Autochtones a sillonné le nord de l'Alberta pour exprimer leur appui à l'industrie pétrolière et gazière.

Des camionneurs ont roulé dans plusieurs communautés du nord de la province et se sont réunis dans la localité de Lac La Biche, située à environ 220 km au nord-est d'Edmonton.

« J'aime le pétrole et le gaz du Canada », pouvait-on lire sur des pancartes de manifestants qui étaient réunis dans une salle communautaire de Lac La Biche.

Ils dénoncent que des travailleurs de l'industrie ont du mal à joindre les deux bouts après avoir été mis à pied.

Le rassemblement veut souligner que les communautés autochtones du nord de l'Alberta soutiennent les pipelines et s'opposent au projet de loi C-69, qui vise à réviser la façon dont le gouvernement fédéral approuve les projets énergétiques majeurs.

Des manifestants sont rassemblés et brandissent des pancartes propipelines dans un centre communautaire.Des dizaines de manifestants propipeline ont participé à un rassemblement dimanche au centre communautaire de Lac La Biche. Photo : CBC / Hugo Levesque

L’événement a été organisé par l’association d’entreprises autochtones Region One Aboriginal Business Association (ROABA) qui fait la promotion des entreprises autochtones dans le nord de l'Alberta et crée des possibilités de réseautage entre les entreprises et l'industrie.

D’autres rassemblements et des convois de camions ont aussi été organisés à travers l'Alberta, au cours des dernières semaines, pour protester contre ce projet de loi fédéral qui rendra la construction de pipelines plus difficile, selon ses opposants.

Le président de l’association ROABA, Shawn McDonald, estime que la législation retardera les projets et aggravera le chômage. « Nous ne pouvons rien commercialiser. Nous sommes limités à un seul client, les Américains », a déploré Shawn McDonald. « Nous avons besoin de plus. Nous sommes bloqués ».

Robert White, du district municipal Kikino Metis Settlement, au sud de Lac la Biche, était l’un des camionneurs du convoi. Il travaille pour une entreprise qui fournit de l'équipement lourd au secteur pétrolier.

« Parfois, nous pouvons avoir jusqu'à 600 employés », a-t-il déclaré. « Et pour l'instant, nous en avons probablement environ 60, ce qui n'est pas juste », a-t-il déploré.

Tracé de l'oléoduc Transmountain de l'entreprise Kinder Morgan. Tracé de l'oléoduc Trans Mountain de l'entreprise Kinder Morgan. Photo : Radio-Canada

Le gouvernement fédéral a versé 4,5 milliards de dollars pour acheter le pipeline Trans Mountain. Mais le projet d'expansion du pipeline est bloqué après que la cour fédérale ait annulé le décret qui permettait au projet d'expansion du pipeline Trans Mountain d'aller de l'avant, déclarant que le gouvernement n'avait pas suffisamment consulté les populations autochtones.

Les organisateurs ont présenté l’événement de dimanche comme étant le premier rassemblement propipeline organisé par des Autochtones en Alberta.

Un autre convoi propipeline est prévu cette semaine, partant de Red Deer, en Alberta, pour se rendre à Ottawa à la fin du mois.

Alberta

Politique fédérale