•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jeux du Québec 2019 : fin des qualifications pour la Côte-Nord

Un skieur, coiffé d'un casque et de ses lunettes, se prépare pour son départ.
Un skieur s'apprête à dévaler la piste Jean-Guy Normand, qui a été aménagée pour accueillir une épreuve de super-G. Photo: La Presse canadienne / Marc-Antoine Mageau

La période de qualifications pour la 54e finale des Jeux du Québec de la délégation de la Côte-Nord s'est terminée dimanche avec une épreuve de ski alpin à la station de ski Gallix, à Sept-Îles.

Les skieurs de Gallix affrontaient ceux du mont Ti-Basse lors de cette dernière ronde de la finale régionale. La compétition s'est étalée sur deux jours: le slalom avait lieu samedi et le super-G, dimanche.

Un premier pan de la finale régionale avait eu lieu quelques semaines auparavant au mont Ti-Basse.

Des athlètes de toutes les catégories junior étaient présents, mais seuls ceux de la catégorie 12-13 ans pouvaient se qualifier pour les Jeux du Québec.

Les onze skieurs étaient tous assurés d'avoir une place dans la délégation de la Côte-Nord. Le nombre maximal d’athlètes par région étant de quatorze (sept filles et sept garçons), les six filles et cinq garçons ont pu se qualifier automatiquement en participant à la finale régionale.

 C’était une formalité, plus pour savoir le classement général , explique l’agent de développement Loisir & Sport Côte-Nord et chef de délégation pour les Jeux du Québec, Philippe Lebreux.

La finale provinciale s’annonce plus ardue pour les skieurs nord-côtiers, puisqu’elle aura lieu au mont Stoneham, une montagne beaucoup plus haute que Ti-Basse et Gallix. Ils devront également affronter d’autres athlètes venus de toutes les régions du Québec.

 C’est un peu stressant, c’est une grande compétition avec plusieurs autres skieurs, surtout dans une grande station à Québec , décrit la skieuse Alex Griffiths.

 Moi j’ai super hâte d’y aller , renchérit sa sœur Maxim, qui participera également.

Deux soeurs jumelles habillées de leurs habits officiels du club de Gallix.Les sœurs Alex et Maxim Griffiths iront ensemble aux Jeux du Québec en mars prochain. Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

L’expérience avant tout

Si l’intensité de la compétition les interpelle, les athlètes ont surtout hâte de découvrir l’ambiance des Jeux du Québec.

 La compétition, ça va être cool, mais avec les amis ça va être encore mieux , lance Xavier Joncas-Roy.

En étant la plus importante compétition multisport à l’échelle provinciale, la finale des Jeux du Québec est reconnue pour son ambiance festive, entre autres grâce à ses cérémonies d’ouverture et de clôture.

C’est vraiment particulier. [En tant qu’athlète], tu vas partager ton dortoir avec des athlètes qui font des disciplines que tu n’as pas l’occasion de voir habituellement. L’esprit d’équipe qui se crée là-bas est super intéressant pour les jeunes.

Philippe Lebreux, agent de développement chez Loisir & Sport Côte-Nord et chef de délégation de la Côte-Nord pour les Jeux du Québec

La délégation de la Côte-Nord, qui compte environ 140 athlètes, prendra la direction de la capitale nationale le 1er mars prochain en vue de la 54e finale des Jeux du Québec.

Les athlètes en ski alpin vont compétitionner lors du deuxième bloc, du 6 au 9 mars.

Sports