•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les réseaux de santé voudraient prendre en charge les foyers de soins

Centraliser la gestion des foyers de soins au Nouveau-Brunswick
Radio-Canada

Plus de 700 personnes attendent une place dans un foyer de soins au Nouveau-Brunswick. Plusieurs d'entre elles doivent prendre leur mal en patience à l'hôpital.

Les Réseaux de santé Horizon et Vitalité estiment qu’il est temps de s’inspirer de ce que font certaines autres provinces. Ils voudraient prendre sous leur aile les foyers de soins qui sont actuellement la responsabilité du ministère du Développement social.

L’idée a été lancée par la pdg du Réseau de santé Horizon lors d'un comité parlementaire la semaine dernière. Karen McGrath croit que de regrouper les hôpitaux et les foyers de soins sous les réseaux de santé permettrait de libérer des lits d'hôpital, et offrir de meilleurs soins aux aînés.

La proposition reçoit l’appui du pdg du Réseau de santé Vitalité, Gilles Lanteigne. Il juge que cela accélérerait le transfert des personnes âgées qui doivent quitter l'hôpital pour aller dans un foyer de soins avec des services adaptés.

Ce n'est pas la première fois que l'on discute de cette idée, fait valoir M. Lanteigne. Ça fait plusieurs, plusieurs fois qu’au Nouveau-Brunswick on évalue, on regarde et, finalement, on hésite, dit-il.

Cccile Cassista en entrevue. Cecile Cassista, directrice générale de la Coalition pour les droits des aînés et des résidents des foyers de soins Photo : Radio-Canada / Michel Nogue

Cecile Cassista, directrice générale de la Coalition pour les droits des aînés et des résidents des foyers de soins, milite depuis des années pour une telle initiative. Qu'elle soit maintenant évoquée sur la place publique est un rêve qui devient réalité, affirme-t-elle.

Mme Cassista donne en exemple les dossiers médicaux qui doivent être renvoyés de l'hôpital au ministère du Développement social pour être à nouveau analysés. Elle croit que ces informations devraient être traitées au même endroit, tout au long du processus.

De centraliser la gestion des foyers de soins sous la gouverne des réseaux de la santé permettrait de gagner en efficacité, juge-t-elle.

Luc Doucet.Luc Doucet, directeur de l’Association francophone des aînés du Nouveau-Brunswick. Photo : Radio-Canada / Wildinette Paul

Invitée à réagir, l'Association francophone des aînés du Nouveau-Brunswick s'est montrée prudente face à la proposition.

Leur directeur général, Luc Doucet, estime que les personnes âgées doivent être consultées et que la clé pour le bien-être des aînés se trouve ailleurs.

La priorité, c'est les soins à domicile, leur permettre de vivre le plus longtemps possible chez eux, dans leurs affaires. Ils ne veulent absolument pas se retrouver dans un foyer de soins, dit M. Doucet.

D’après le reportage d’Alix Villeneuve

Nouveau-Brunswick

Santé