•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des bancs de neige dérangent à Alma

Une butte de neige cache une maison.
La neige s'est accumulée à plusieurs endroits à Alma. Photo: Radio-Canada / Flavie Villeneuve

Avec les précipitations abondantes de neige cet hiver, de nombreux citoyens d'Alma ne respectent pas la réglementation de la Ville. Un banc de neige situé à l'avant d'une résidence ne doit pas dépasser la hauteur de 2,5 mètres. Pourtant, certains quartiers sont actuellement problématiques.

La Ville surveille la situation de près. Notamment, elle a l’obligation d’intervenir lorsque les amas de neige se trouvent à moins de trois mètres de fils électriques, empiètent sur la voie publique ou cachent la signalisation.

Elle accepte toutefois que les buttes de neige dans une cour arrière dépassent quatre mètres.

Malgré les fortes accumulations de neige, Alma a dû intervenir seulement à quelques reprises depuis le début de l’hiver.

On ne part pas à la chasse aux buttes de neige, affirme Audrey-Claude Gaudreault, responsable des communications de la Ville d'Alma. Mais si on reçoit des plaintes ou si l’on constate une situation qui vient impacter la sécurité des usagers de la route, nous intervenons!

Selon la réglementation, la Ville est en droit d'exiger à un propriétaire de retirer de la neige sur son terrain.

On dépose un avis et si le propriétaire du domicile ou du commerce ne le respecte pas, il devra payer la facture à la suite de notre déplacement, prévient Mme Gaudreault.

Des enfants s'amusent sur une butte de neige. Un véhicule passe dans la rue au même moment. Selon la réglementation, la Ville peut exiger à un propriétaire de maison de retirer la neige sur son terrain. Photo : Radio-Canada

Inquiétudes chez les citoyens

Les buttes de neige inquiètent certains résidents des quartiers, comme Nicole Lefebvre qui habite près d’une école.

Les enfants grimpent sur les falaises, mais ils glissent dans la rue, c’est dangereux avec les nombreuses voitures qui passent, raconte la citoyenne.

Très désagréable pour les automobilistes. Quand ils sortent d'une entrée, ils ne voient rien. Tu passes l'hiver comme dans un igloo, ajoute un autre résident.

Cette réglementation est en vigueur depuis 2016.

Saguenay–Lac-St-Jean

Affaires municipales