•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sensibiliser les motoneigistes au Bas-Saint-Laurent

Un motoneigiste se promène sur un sentier près de Trois-Pistoles.

Un motoneigiste se promène sur un sentier près de Trois-Pistoles.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Patrick Bergeron

L'Union des producteurs agricoles, la Fédération des clubs de motoneige du Québec et Tourisme Bas-Saint-Laurent unissent leurs forces pour s'assurer que les motoneigistes respectent davantage les terres agricoles sur lesquelles ils circulent dans les sentiers de la région.

Le Bas-Saint-Laurent compte sur 1800 kilomètres de sentiers de motoneige. La vaste majorité d'entre eux passent sur des terres agricoles.

Les agriculteurs qui donnent un droit de passage sur leurs terres doivent quelques fois rappeler à l'ordre certains motoneigistes qui quittent les sentiers lors de leurs randonnées.

C'est pourquoi l'Union des producteurs agricoles, Tourisme Bas-Saint-Laurent et la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec s'associent afin de sensibiliser certains amateurs à l'importance de respecter les endroits où il est possible de passer.

Pour le directeur général de Tourisme Bas-Saint-Laurent, Pierre Laplante, il est important de faire cette campagne maintenant.

Souvent on se parle entre organisations quand on est en temps de crise... là, l'objectif c'était d'être proactif et de travailler ensemble.

Pierre Laplante, directeur général, Tourisme Bas-Saint-Laurent
Gervais Pelletier, président du club de motoneige Les Pistolets de Trois-Pistoles.

Gervais Pelletier, président du club de motoneige Les Pistolets de Trois-Pistoles.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Le président du Club de motoneige Les Pistolets de Trois-Pistoles, Gervais Pelletier, souligne qu'il est important de rappeler que les droits de passage peuvent être retirés par les agriculteurs. [Il faut] faire du bon voisinage et respecter les propriétaires qui nous prêtent leur terrain pour passer!, affirme-t-il.

Pour ce faire, deux vidéos de sensibilisation seront diffusées à répétition dans les relais de motoneige de la région, pendant toute la saison hivernale. Cette campagne publicitaire sera également accessible sur les réseaux sociaux.

Le vice-président de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec, Denis Langevin, croit qu'il reste beaucoup de travail à faire auprès de ses membres.

Parfois les motoneigistes ne sont pas conscients des impacts qu'ils peuvent avoir sur les pertes des récoltes agricoles.

Denis Langevin, vice-président de la Fédéradion des clubs de motoneigistes du Québec

Depuis quelques années, Tourisme Bas-Saint-Laurent met beaucoup d'efforts pour attirer les motoneigistes dans la région. D'éventuelles pertes des droits de passage sur des terres agricoles pourraient avoir des répercussions majeures sur l'industrie touristique. Selon l'organisme, le tourisme en motoneige génère des retombées de 30 millions de dollars chaque année dans la région.

Même s'il s'agit d'un projet pilote d'un an, cette campagne de sensibilisation pourrait se poursuivre dans les années à venir.

Bas-Saint-Laurent

Motoneige