•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Meurtre de Laura Jessome : pas de nouveau procès

Laura Jessome.

En mai 2012, le corps de Laura Jessome avait été retrouvé dans un sac de hockey, dans la rivière Mira.

Photo : Facebook

Radio-Canada

La Cour d'appel de la Nouvelle-Écosse n'accordera pas un nouveau procès à un individu reconnu coupable du meurtre d'une femme du Cap-Breton dont les restes avaient été retrouvés dans un sac de hockey flottant sur une rivière.

Selon le tribunal, Morgan James McNeil n'a interjeté appel seulement qu'après avoir appris que le second coaccusé dans cette affaire, Thomas Barrett, avait reçu une peine moins sévère.

McNeil avait plaidé coupable à une accusation d'homicide involontaire en septembre 2016. Il a été condamné à sept ans de prison pour son rôle dans la mort de Laura Jessome, âgée de 21 ans, survenue en 2012.

Selon une déclaration commune lue au cours du plaidoyer de McNeil, Barrett aurait étranglé la victime après que McNeil l'eut attirée dans un appartement.

Morgan McNeil dans un habit orange escorté par des policiers.

Morgan McNeil.

Photo : Radio-Canada / CBC

Barrett était accusé de meurtre au deuxième degré, mais l'accusation avait été abandonnée, les procureurs estimant qu'ils ne pourraient pas obtenir une condamnation en raison d'une absence de collaboration des témoins.

Il a finalement plaidé coupable à une accusation de complicité de meurtre après les faits. Il a été condamné à une peine de détention de 60 mois en octobre 2017. À l'époque, il avait déjà commencé à purger une peine d'emprisonnement à vue après avoir été reconnu coupable d'un meurtre au deuxième degré dans la mort par étranglement d'une autre jeune femme.

Aujourd'hui âgé de 27 ans, McNeil voulait interjeter appel du verdict et de la sentence en décembre 2017, mais on lui avait indiqué que le délai de 30 jours avait été dépassé pour ce faire.

La Cour d'appel de la Nouvelle-Écosse lui avait permis de déposer une demande de prolongation, mais la juge Cindy Bourgeois a fait valoir dans sa décision que McNeil n'avait eu nullement l'intention de contester la décision judiciaire au cours de la période prévue.

Avec les informations de La Presse canadienne

Nouvelle-Écosse

Homicide