•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les femmes doivent être mieux informées des risques de crise cardiaque, selon une cardiologue

Une femme en train de faire de courir, s'arrête pour prendre son poux avec une bouteille d'eau jaune à la main.

Même les jeunes femmes présentent des risques de maladie cardiaque, préviennent des médecins.

Photo : iStock

Radio-Canada

Une cardiologue met en garde les femmes en rappelant qu'elles ne sont pas immunes aux arrêts cardiaques que l'on a longtemps considérés comme étant plus susceptibles d'arriver aux hommes.

Une cardiologue de l’Hôpital Saint-Boniface, Dre Olga Toleva, affirme que les femmes doivent être conscientes qu’elles peuvent aussi être sujettes à des problèmes cardiaques.

Dre Olga Toleva est coorganisatrice de l’événement « Tout le monde en rouge - Manitoba », prévu mercredi à Winnipeg, et dont le but est de sensibiliser les femmes à la santé cardiovasculaire.

Elle explique que dans le passé, les maladies cardiaques ont été principalement étudiées chez les hommes, au détriment des études menées sur la santé cardiaque des femmes.

On croyait également que les femmes développaient de l'athérosclérose, qui se caractérise par l'accumulation de plaque dans les artères, plus tard que les hommes.

Aujourd'hui, les recherches ont montré que non seulement les femmes sont aussi susceptibles que les hommes de développer une athérosclérose, mais elles sont également plus à risque de développer d'autres syndromes coronariens, a déclaré Dre Olga Toleva.

Elle déplore qu’on ait minimisé les risques de faire une crise cardiaque chez les femmes par rapport aux hommes. « Depuis ces dernières années, nous savons que ce n'est pas vrai », a-t-elle déclaré.

La cardiologue souhaite que les femmes soient davantage conscientes qu'elles courent également le risque de subir une crise cardiaque et qu'elles savent comment reconnaître les symptômes, qui peuvent être d’ailleurs différents de ceux des hommes.

Alors que les hommes présentent généralement des symptômes plus manifestes, tels que des douleurs à la poitrine, les femmes présentent généralement des symptômes plus subtils de nausée, d'indigestion, des étourdissements et des douleurs entre les omoplates, a-t-elle expliqué.

Dre Olga Toleva ajoute que la cardiomyopathie liée à la grossesse, une maladie du muscle cardiaque qui réduit la capacité de l’organe à pomper le sang vers l’organisme, et la dissection artérielle coronaire spontanée, une déchirure dans la paroi des artères du cœur qui réduit le débit sanguin et peut provoquer une crise cardiaque, sont également plus courantes chez les jeunes femmes.

Dre Olga Toleva donnera une conférence gratuite sur la santé cardiaque des femmes de midi à 13 h, mercredi à l’Hôpital Saint-Boniface de Winnipeg.

Manitoba

Maladie