•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déneigement des toitures: un casse-tête pour les villes et les commissions scolaires

Un gros amas de neige sur un pignon de l'aréna Guy Carbonneau, à Sept-Îles.
La toiture de l'aréna Guy Carbonneau requiert le travail de sous-contractants pour y retirer la neige. Photo: Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Les énormes quantités de neige tombées sur la Côte-Nord dans les trois dernières années ont incité la Ville de Sept-Îles et la Commission scolaire de l'Estuaire à modifier leurs façons de faire le déneigement des toitures de leurs édifices.

Une grande accumulation de neige sur un toit présente un réel risque pour le bâtiment qui le supporte. Cela peut causer des fissures dans les murs, empêcher la fermeture des portes et des fenêtres et même créer un affaissement.

Même si la plupart des bâtiments au Québec sont construits pour soutenir une quantité importante de neige, la Régie du bâtiment du Québec recommande la prudence et le déneigement préventif.

Dans cette optique, la Ville de Sept-Îles envoie régulièrement des équipes de déneigeurs de son service de travaux publics pour dégager les toitures.  On ne prend pas de chance , lance le directeur général de la Ville, Patrick Gwilliam.

Ce n’est pas à chaque tempête évidemment, mais lorsqu'on voit une accumulation qui est suffisante au-dessus des toits, là on procède au déneigement.

Patrick Gwilliam, directeur général de la Ville de Sept-Îles

Toutefois, il a tellement neigé lors des trois derniers hivers que les employés municipaux ne suffisaient plus à la tâche.

Au printemps passé, la Ville a décidé, à l’avenir, de faire appel à des sous-traitants pour certains de ses édifices.

On a des endroits comme le centre socioculturel et les arénas où les pentes de toit sont assez à pic et l’accumulation de neige peut être assez forte, ce qui fait en sorte que lorsqu’elle tombe, ça pourrait mettre en danger la sécurité des visiteurs.

Patrick Gwilliam, directeur général de la Ville de Sept-Îles
L'enseigne de la bibliothèque Louis-Ange-Santerre surmontée d'un toit enneigé.La bibliothèque Louis-Ange-Santerre. Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

M. Gwilliam affirme que la Ville n’est pas équipée pour s’attaquer à ces toitures.  On engage des contracteurs qui ont déjà leur certification et [qui connaissent] les procédures sécuritaires pour pouvoir faire ça sans faire mal à leurs employés ou sans que les citoyens soient mis à risque , explique-t-il.

Commissions scolaires sensibilisées

En Haute-Côte-Nord, la Commission scolaire de l'Estuaire a poussé le concept encore plus loin en se dotant d'une équipe spécialement dédiée au déneigement des toitures.

Chaque année nous prenions soit nos concierges ou des sous-traitants pour faire du déneigement. Cette année nous avons décidé d'aller de l'avant en ayant nous-mêmes nos propres équipes de déneigement pour être encore plus proactifs.

Stéphane Dumont, directeur des ressources matérielles pour la Commission scolaire de l'Estuaire

La Commission scolaire a aussi ciblé huit écoles dont les toitures sont plus propices aux accumulations de neige.

Les huit écoles plus surveillées par la commission scolaire de l’Estuaire:

  • École secondaire Serge Bouchard
  • École Leventoux
  • Polyvalente des Baies
  • Édifice André Jacob
  • École Saint-Luc
  • Polyvalente des Rivières
  • Polyvalente des Berges
  • École Notre-Dame-du-Sacré-Coeur

Dans chacune de ces écoles, le concierge doit faire une inspection visuelle quotidienne et signaler toute accumulation de plus de 30 centimètres. Une des équipes de déneigement de toiture est alors dépêchée.

Ça nous a permis d’établir un meilleur plan d’attaque pour l’entretien préventif.

Stéphane Dumon, directeur des ressources matérielles pour la Commission scolaire de l'Estuaire

Du côté de la Commission scolaire du Fer, bien que l’entretien des toitures en hiver soit une tâche ardue, la direction générale continue de faire appel à des sous-traitants.

 C’est un travail en hauteur, ça demande des formations et nous n’avons pas de personnel spécialisé là-dedans ici , affirme Richard Poirier.

La Régie du bâtiment et la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) recommandent toutes deux de faire appel à des spécialistes pour les travaux de déglaçage ou de déneigement de la toiture, car ils présentent des risques de chute.

Chose certaine, qu'ils soient sous-contractants ou non, les déneigeurs de toiture ne manqueront pas de travail cet hiver.

Côte-Nord

Société