•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rencontre à Rouyn-Noranda autour du projet d'une constitution québécoise

Des gens debout dans une salle
Participants aux consultations sur le projet d'écriture la Constitution du Québec. Photo: Radio-Canada / Piel Côté

L'institut du Nouveau Monde est en région cette fin de semaine afin de préparer son projet CONSTITUONS. L'objectif est de rassembler des idées de Québécois de partout en province dans le but d'écrire la constitution du Québec.

L'événement s'est tenu au Petit Théâtre du Vieux Noranda en présence de plusieurs personnes.

Il s'agit avant tout d'une démarche artistique. Une pièce de théâtre émergera des consultations.

Elle sera l'oeuvre du metteur en scène Christian Lapointe, du Théâtre Carte Blanche. Celle-ci sera d'abord diffusée à Montréal en juin prochain.

Les villes ayant hébergé la tournée recevront aussi l'équipe de la pièce par la suite.

Il y a un projet d'un texte constitutionnel qui sera déposé à l'Assemblée nationale, mais la finalité est une pièce de théâtre, explique l'animateur de tournée provinciale de l'Institut du Nouveau Monde, Alexandre Warnet.

Alexandre warnet, Alexandre warnet, animateur de la rencontre sur le projet de Constitution du Québec. Photo : Radio-Canada / Piel Côté

Selon Alexandre Warnet, le metteur en scène de la pièce veut revenir aux sources du théâtre antique, c'est-à-dire faire de la politique à l'intérieur même du médium théâtral.

L'ex-candidat à la mairie de Rouyn-Noranda, Philippe Marquis a pris part à l'activité. La constitution québécoise fictive ne doit théoriquement pas avoir des répercussions politiques, mais Philippe Marquis estime que les députés pourraient tenir compte de certaines idées proposées.

« Pour moi, il n'y a jamais rien d'impertinent, c'est-à-dire qu'un pas en avant, c'est un pas en avant. Le seul fait de rencontrer des gens aujourd'hui, peut-être que des liens va se faire. On nous dit aussi qu'il va avoir un dépôt du projet de Constitution à l'Assemblée nationale. Il s'agit qu'une formation politique, qu'elle soit au pouvoir ou non décide de proposer ça et ça pourrait être intéressant », mentionne M. Marquis.

Abitibi–Témiscamingue

Politique