•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La peine de Bissonnette aurait dû être plus sévère, selon l'Association islamique régionale

Mustapha Elayoubi en entrevue
Mustapha Elayoubi, le président de l'Association islamique du Saguenay-Lac-Saint-Jean Photo: Radio-Canada

Le président de l'Association islamique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Mustapha Elayoubi, joint sa voix à celle de la communauté musulmane de Québec et se dit déçu de la peine imposée à l'auteur de l'attentat de la mosquée de Québec, Alexandre Bissonnette.

Mustapha Elayoubi attendait avec impatience de connaître la peine qui serait imposée au tueur, qui a finalement été condamné à 40 ans d'emprisonnement, vendredi.

Déçu de cette peine, M. Elayoubi croit plutôt que le juge François Huot aurait dû considérer l’espérance de vie d'Alexandre Bissonnette et ainsi lui donner une peine un peu plus longue.

Il aurait pu utiliser deux fois le cumul de sentence et ça lui aurait donné une peine de 50 ans avec une possibilité de sortie à 77 ans. Le message aurait été plus sévère, croit monsieur Elayoubi.

Je trouve que le juge a donné une interprétation plus en faveur de monsieur Bissonnette qu'en faveur des victimes.

Mustapha Elayoubi, président de l'Association islamiques du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Le criminaliste Charles Cantin a lui aussi été surpris du verdict. Selon lui, cette peine historique risque de se rendre à la Cour d’appel du Québec. La couronne demandait 150 ans et le résultat est de 40 ans. Ça donne un certain motif pour en appeler de cette décision, affirme l'avocat.

Une communauté fragile

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean a été quelques fois le théâtre d'actes haineux dirigés envers la communauté musulmane par le passé. Toutefois, au-delà de ces actes, Mustapha Elayoubi s'inquiète davantage des impacts des politiques du premier ministre François Legault.

Une affiche en bois portant l'inscription Saguenay ville blancheUne affiche portant l'inscription Saguenay ville blanche a été installée sur l'affiche du cimetière Saguenay, à Saint-Honoré. Photo : Radio-Canada / Steeven Tremblay

C'est comme si on n’a jamais fini de trouver quelque chose contre les musulmans et musulmanes. J'invite monsieur Legault et son gouvernement à beaucoup de prudence, car la communauté est fragile. On est encore sous le choc de l'attentat, raconte-t-il.

Mustapha Elayoubi souhaite propager un message de tolérance et de compréhension.

Saguenay–Lac-St-Jean

Procès et poursuites