•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La toiture d'une école arrachée par les vents

Un cordon de sécurité est installé autour d'un bâtiment à deux étages dont le toit est rempli de débris.

Un périmètre de sécurité a été établi autour du bâtiment.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Laurie Dufresne

Le toit de l'école de la Joie de Saint-Simon a été soulevé par les vents violents dans la nuit de vendredi à samedi.

L’incident serait survenu vers 4 h 30.

Personne n’a été blessé.

Un périmètre de sécurité a été établi autour de l’école primaire, et les pompiers du Service de sécurité incendie de Trois-Pistoles ont inspecté les lieux. Le directeur général de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs, Bernard D’Amours, assure qu’il n’y a pas de risque d’effondrement.

Par ailleurs, des agents de sécurité se relaieront au cours de la fin de semaine autour du bâtiment.

Ce qui va être le plus urgent, c’est de couvrir tout ça pour empêcher que ça ne se détériore. Par la suite, [nous irons] en appel d’offres après avoir établi les plans et devis pour la toiture.

Bernard D’Amours, directeur général de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs

Transfert des élèves

Une chaîne téléphonique est en branle pour avertir tous les parents des derniers développements.

Lundi matin, les élèves de Saint-Simon seront en congé. Au cours de la semaine, ils seront accueillis à l’école primaire de la municipalité voisine, Saint-Mathieu-de-Rioux.

On va faire quelques petits aménagements mineurs à l’école L’Oiseau-Chanteur pour accueillir les élèves, explique le directeur général.

Bernard D’Amours indique qu’il faudra attendre plusieurs semaines avant que les élèves ne puissent regagner leur école.

Bas-Saint-Laurent

Conditions météorologiques