•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La rivière Thames toujours sous haute surveillance dans Chatham-Kent

Un bateau sur la rivière Thames

Des amas de glace pertubent le flux de la rivière Thames dans Chatham-Kent

Photo : Radio-Canada / Floriane Bonneville

Radio-Canada

Le niveau de la rivière Thames a commencé à baisser dans Chatham-Kent, dans le sud-ouest de l'Ontario. Il s'agit d'une bonne nouvelle pour les autorités qui précisent que l'embâcle de glace à l'embouchure du lac St-Clair reste toutefois préoccupant.

Depuis jeudi, la formation d'embâcles et la défaillance de digues sur et le long de la rivière ont provoqué des inondations à plusieurs endroits.

Le maire de Chatham-Kent, Darrin Canniff, a déclaré l'état d'urgence vendredi.

Selon le responsable de la gestion des eaux à l'Office de protection de la nature de la Lower Thames Valley, Jason Wintermute, deux secteurs sont particulièrement touchés, notamment la ville de Chatham.

Après avoir atteint près de 4 mètres au-dessus du niveau normal des eaux, la rivière a repris son cours et la plupart des édifices touchés par des inondations n'ont plus d'eau, précise-t-il.

Le secteur de Jeannettes Creek est toujours sous la surveillance des équipes municipales et de l'Office de protection de la nature de la Lower Thames Valley, souligne pour sa part le maire de Chatham-Kent.

Il y a encore beaucoup de pression sur les digues, mais tout est beau pour l'instant, précise Darrin Canniff.

Attendre et contrôler

Le maire précise néanmoins que l'état d'urgence reste en vigueur et le sera au moins jusqu'à lundi.

Cela nous permet d'agir en cas de besoin, explique-t-il.

La situation est sous contrôle pour l'instant, mais les changements sont imprévisibles, note Jason Wintermute qui explique que des amas de glace en profondeur pourraient se former et entraver le courant, voir le bloquer totalement, provoquant ainsi d'autres débordements.

On ne peut voir que ce qu'il y a à la surface, c'est donc très difficile de savoir ce qu'il va se passer avec la glace, ajoute-t-il.

Le maire indique que peu de dommages ont été causés par les débordements sur les propriétés.

Les équipes municipales sont toujours à pied d'oeuvre pour réparer les digues.

Dans le secteur de Lighthouse Cove à Lakeshore, des sacs de sable ont par ailleurs été distribués vendredi.

Les habitants du secteur sont encouragés à mettre leurs effets personnels en hauteur, en particulier leurs appareils électriques.

Windsor

Environnement