•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LHJMQ à Trois-Rivières : « Pas d'expansion, pas de franchise à vendre », dit le commissaire

Gilles Courteau, le commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec
Gilles Courteau, le commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec Photo: Radio-Canada

Alors que les candidats à la mairie de Trois-Rivières, Éric Lord et Jean-François Aubin, s'opposent sur la manière de remplir le futur colisée, le commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) laisse peu de place à la possibilité qu'une deuxième équipe s'installe en Mauricie.

Sans vouloir faire définitivement mourir le projet, Gilles Courteau a expliqué au micro de 360 PM que l'arrivée d'une nouvelle équipe était peu probable. Il a détaillé sa réponse en trois points.

Premièrement, il n'y a pas de possibilité d'expansion au niveau de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Deuxièmement, aucune équipe ne s'est manifestée pour vendre et délocaliser sa franchise et troisièmement, ce qui devrait être le premier point, l'organisation des Cataractes de Shawinigan a fait un excellent travail pour développer la clientèle à Shawinigan, mais également dans toute la région de la Mauricie et ça, il faut reconnaître ça.

Les Cataractes rassurés

La réponse du commissaire réjouit Roger Lavergne, président des Cataractes de Shawinigan. Il estime que deux équipes de la LHJMQ pourraient difficilement être complémentaires dans la région.

On a quand même beaucoup de partisans qui viennent de partout en Mauricie. Ce n'est pas parce qu'il y a deux clubs qu'ils vont aller deux fois plus souvent au hockey.

Roger Lavergne, président de Cataractes de Shawinigan

Le président argue aussi que les commanditaires ne seraient pas nécessairement de la partie, advenant une nouvelle équipe.

Il y a des choses qui sont intrinsèques avec le hockey, ce sont les commanditaires, dit Roger Lavergne. Les commanditaires, s'il y a deux équipes dans la même région, ils ne doubleront pas leur budget de publicité, ils vont le séparer, explique-t-il.

Mauricie et Centre du Québec

Hockey junior