•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Classique hivernale de la LHJMQ est lancée!

Des partisans regardent une patinoire alors que des joueurs de hockey procèdent à une mise au jeu.
Le premier match de la Classique mettait en vedette les Cataractes de Shawinigan qui affrontaient l'Océanic de Rimouski. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Ce ne sont pas les bottes de cowboy qui sont à l'honneur ce week-end à Saint-Tite, mais bien les patins. La Classique hivernale régionale s'est ouverte vendredi soir. Même si dame nature a été capricieuse, plus de 4500 personnes ont assisté au premier match des Cataractes de Shawinigan contre l'Océanic de Rimouski, qui l'a emporté par la marque de 4-0.

La formation du Bas-Saint-Laurent a facilement remporté ce premier match de la Classique hivernale de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

L’ailier gauche de l’Océanic, le prolifique Alexis Lafrenière, a marqué le premier but de la rencontre en première période. En début de deuxième période, Olivier Garneau et Jimmy Huntington ont envoyé la rondelle dans le filet des Cataractes à seulement quelques secondes d’intervalle. Alexis Lafrenière a marqué à nouveau au dernier tiers pour porter la marque finale à 4-0.

Malgré la défaite de vendredi soir, l’entraîneur des Cataractes, Daniel Renaud, est enthousiaste pour le match de samedi contre les Remparts de Québec. L’entraîneur s’est fait la promesse de donner à tous les joueurs en bonne forme physique de son équipe l'occasion de jouer dans le cadre de la Classique hivernale de Saint-Tite.

Faire face au froid

Si dans les gradins les spectateurs étaient majoritairement à l’abri du froid, les bourrasques se sont invitées à l'occasion au cours de la partie, donnant du fil à retordre aux joueurs. Les organisateurs affirment d’ailleurs que les préparatifs n’ont pas été de tout repos. La glace, elle, ne semble pas avoir été abîmée par les conditions difficiles.

Des partisans dans une estrade regarde une patinoire. La foule était nombreuse pour le premier match de la Classique hivernale 2019. Photo : Radio-Canada

Lorsqu’on a installé les choses ici aujourd’hui, je vais vous dire une chose, il faisait très froid, s’est exclamé le directeur des opérations des Cataractes de Shawinigan, Claude Vallée.

Des partisans à la dernière minute

Les organisateurs peuvent maintenant pousser un soupir de soulagement, alors que peu de billets avaient trouvé preneurs il y a à peine quelques semaines. C’est qu'en janvier, sur les 13 000 billets disponibles, seuls 6000 avaient été vendus. La direction des Cataractes indique maintenant que c’est à l’approche de la Classique qu'ils se sont envolés comme des petits pains chauds.

À quelques minutes du premier match, le président des Cataractes de Shawinigan, Roger Lavergne, avait bon espoir que le tournoi serait populaire. Ça sonne beaucoup. Je suis convaincu que les gens vont se présenter à la porte. Dans les derniers temps, on a eu beaucoup de froid, mais là, la chaleur sera au rendez-vous.

Une dernière classique?

Cet événement d'envergure nécessite un investissement en temps et en argent important pour plusieurs organisations. Certains amateurs craignent donc qu’il ne soit pas de retour. Le commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Gilles Courteau, a tenu à les rassurer.

Gilles Courteau, le commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du QuébecGilles Courteau, le commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec Photo : Radio-Canada

Je peux vous dire que ce n’est pas la dernière Classique hivernale!

Gilles Courteau, commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec

Il y a des villes qui manifestent un intérêt pour tenir une classique hivernale. Comme tous les événements qu’on fait de concert avec une organisation, ça prend de l’ampleur. C’est à l’image de ce qu’est devenue la Ligue de hockey junior majeur du Québec en 50 ans, s’est-il réjouit.

Les retombées économiques de la Classique hivernale sont estimées à 1,6 million de dollars.

Mauricie et Centre du Québec

Hockey junior