•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les 13 maires de la région de Victoria demandent le retour du train de passagers

Le pont d'un chemin de fer sur l'île de Vancouver

L'ancienne ligne de chemin de fer s'étend sur 200 km de Victoria à Port Alberni et passe par 48 ponts..

Photo : Friends of Rails to Trails/Facebook

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les maires du Capital Regional District (CRD) demandent au premier ministre de la Colombie-Britannique d'« agir immédiatement » pour que les travaux du train de passagers entre Victoria et Langford commencent.

Dans une lettre adressée à John Horgan et à la ministre provinciale des Transports, Claire Trevena, les 13 maires de la région de Victoria disent regretter que les consultations sur le projet de train régional s’éternisent, alors que la plupart des participants à la dernière réunion publique, qui a eu lieu en décembre, ont montré un soutien écrasant au projet, selon eux.

Les maires reconnaissent que le dialogue doit continuer avec les Premières Nations dont le territoire sera traversé par la ligne de train. Ils recommandent donc une approche en différentes phases qui permettrait de commencer par des travaux sur la portion entre Victoria et Langford.

Nous pensons que retarder toute action signifie pour nos électeurs et pour les vôtres plus d’embouteillages et une économie qui stagne dans le sud de l’île.

Une citation de : Lettre des maires de la région de Victoria au premier ministre de la Colombie-Britannique

Les maires demandent à John Horgan d’inscrire le projet de déploiement du train dans le budget provincial de février.

La coprésidente de la fondation Island Corridor qui représente les propriétaires de terrains concernés par le train, Judith Sayers, est aussi la présidente du conseil tribal des Nuu-chah-nulth. Elle estime que les consultations ne sont qu’un prétexte pour retarder le projet. Je n'ai pas vu le gouvernement insister autant sur les consultations avec les Premières Nations quand il s'agissait [de la construction du barrage] du site C, des pipelines et autres projets de ce genre, dit-elle.

La ministre provinciale des Transports, Claire Trevena, avait déclaré en décembre que les travaux du train régional étaient une tâche difficile qui vient avec de nombreux défis. La province doit notamment évaluer les risques sismiques et les risques d’éboulement. Le processus pourrait durer jusqu’à six mois.

La carte de l'ancienne ligne de train E&N.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'ancienne ligne de chemin de fer est maintenant longée par une piste cyclable.

Photo : Capital Regional District

Le train E&N a cessé de fonctionner en 2011, car il ne correspondait plus aux normes de sécurité. Il empruntait une ligne de chemin de fer qui allait jusqu’à Port Alberni, dans le centre de l’île de Vancouver, en passant par Nanaimo et Courtenay.

L’urbaniste Todd Lidman rappelle qu’il existe une autre option sur la table : le passage de bus rapide sur l’ancienne ligne de train. Dans la stratégie de transport pour le sud de l’île de Vancouver, il est prévu d'aménager des voies de bus sur la route transcanadienne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !