•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jeux de la Francophonie : le N.-B. a souffert de l’absence de Sport Canada, selon une sous-ministre

Ruth Marie Christelle Gbagbi, athlète de la Côte d'Ivoire en taekwondo, défile avec un drapeau des Jeux de la Francophonie.
Une athlète de la Côte d'Ivoire brandit le drapeau des Jeux de la Francophonie lors de la cérémonie d'ouverture de l'événement en 2017 à Abidjan. Photo: Reuters / Luc Gnago

L'organisation des Jeux de la Francophonie de 2021 au Nouveau-Brunswick a souffert de la décision du fédéral de ne pas offrir son expertise à la province, a déclaré une sous-ministre, vendredi.

Françoise Roy.Françoise Roy, sous-ministre du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture du Nouveau-Brunswick. Photo : Radio-Canada / CBC / Jacques Poitras

Sport Canada aurait normalement dû être à la table pour aider à développer la soumission pour organiser les Jeux de la Francophonie de 2021 à Moncton-Dieppe, a soutenu Françoise Roy, la sous-ministre du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture du Nouveau-Brunswick, devant un comité des comptes publics de l’Assemblée législative, vendredi.

Mais les fonctionnaires fédéraux ne se sont pas mêlés du dossier, puisqu’il y avait une autre candidature, celle de Sherbrooke, au Québec.

Parce qu’il y avait deux candidatures, Sport Canada s’est récusé, a dit la sous-ministre.

Pour cette raison, le comité organisateur à Moncton n’a pas pu bénéficier de l’expertise du fédéral, selon Mme Roy : cette situation a mené à l’estimation trop faible de 17 millions $ pour les Jeux, avancée dans la soumission initiale du Nouveau-Brunswick en avril 2016.

En décembre dernier, Radio-Canada dévoilait que le budget des Jeux de la Francophonie 2021 tel que déposé par le comité organisateur en avril 2018 était passé à 130 millions $.

Vendredi, la sous-ministre Françoise Roy, qui répondait aux questions du député progressiste-conservateur de Saint-Jean-Est, Glen Savoie, a affirmé qu’un consultant engagé par Sport Canada pour évaluer la soumission du Nouveau-Brunswick avait jugé que cette estimation des coûts était vraisemblable.

Le mois dernier, le gouvernement progressiste-conservateur de Blaine Higgs a annulé la tenue à Moncton-Dieppe des Jeux de la Francophonie de 2021.

D’après les informations de Jacques Poitras, CBC

Nouveau-Brunswick

Francophonie