•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ville de Québec : le schéma d'aménagement ne sera pas prêt à temps

Les terres des Soeurs de la Charité dans le secteur Beauport.
Le dézonage souhaité vise à assurer une offre de logements diversifiée Photo: Radio-Canada
Louise Boisvert

La Ville de Québec a jusqu'au 16 février pour remettre à la ministre des Affaires municipales une version révisée de son schéma d'aménagement. Selon nos informations, l'administration Labeaume devra demander un délai.

Radio-Canada a contacté le ministère des Affaires municipales et de l'Habitation pour savoir si la Ville de Québec avait déposé, en date du 8 février, une nouvelle version du schéma d'aménagement et de développement.

Il s'agit d'un document de plus de 200 pages qui jette les bases du développement du territoire de l'agglomération pour les 20 prochaines années.

Par courriel, le Ministère indique que la Ville ne l'a pas encore fait. Il précise que le « Ministère accompagne l'agglomération de Québec dans la poursuite de ses travaux afin de lui permettre d'adopter un règlement de remplacement qui serait conforme aux orientations gouvernementales en matière d'aménagement du territoire. »

Le Ministère ajoute également que « la démarche ne sera pas complétée dans le délai de 120 jours. »

En octobre dernier, Andrée Laforest, fraîchement nommée ministre des Affaires municipales, a rejeté la version proposée par l'administration Labeaume. Un avis de non-conformité avait alors été émis. Dans une lettre envoyée au maire de Québec, le sous-ministre, Marc Croteau, exigeait que le schéma soit revu en ce qui concerne certains éléments relatifs à la protection du territoire et des activités agricoles, entre autres.

Le dézonage des terres des Soeurs de la Charité pour en faire un projet immobilier semblait irriter le  Ministère. Il s'agit de 200 hectares sur lesquels seront aménagées 6500 unités résidentielles. Le maire Labeaume avait alors réitéré l'importance de pouvoir convertir ses terrains.

Il avait promis un « projet révolutionnaire d'habitation et de valorisation des terres. »

Délai possible

Toujours par courriel, le Ministère confirme que l'article 239 de la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme permet à la ministre d'accorder un nouveau délai selon les conditions qu'elle détermine.

Au bureau de la ministre, on confirme à Radio-Canada que Mme Laforest est ouverte à cette possibilité. On indique également qu'il reste encore quelques enjeux techniques, dont la mise à jour de la cartographie des zones inondables.

À ce chapitre, la Ville a obtenu plusieurs sursis de la part du ministère de l'Environnement depuis 2013. Elle effectuait alors des travaux pour empêcher de nouveaux débordements de la rivière Lorette lors de pluies importantes. L'objectif était d'inscrire dans le futur schéma d'aménagement, les plus récentes cotes de crue des eaux, une fois les travaux terminés.

La Ville a finalement renoncé à des travaux permanents.

Par courriel, une porte-parole de la Ville de Québec confirme que les discussions sont toujours en cours avec le ministère des Affaires municipales, sans plus de détails.

Québec

Affaires municipales