•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'installation Chimes sur le marché By : à découvrir pour le plaisir

Un carillon est installé entre des colonnes de lumière dans un espace public extérieur enneigé.
«Chimes» est une oeuvre à la fois ludique et interactive. Photo: Radio-Canada / Mélanye Boissonnault
Mélanye Boissonnault

Un carillon parmi une série de colonnes de lumière qui prennent vie, au gré des passants. Dans le cadre du 41e Bal de neige, Mathilde Joanny a érigé son installation sonore et lumineuse Chimes au coeur du marché By. À voir et à entendre.

On y va pour l'interaction

Attention! Pas tant pour l'interaction avec l'installation que pour celle avec les passants. On rigole, on s'étonne, on se relance et, l'espace de quelques minutes, on fait des rencontres aussi éphémères que sympathiques. C'est d'ailleurs ce qui importe pour l'artiste.

Moi, personnellement, c'est vraiment d'apporter des émotions aux gens.

Mathilde Joanny, artiste

On y va pour le côté ludique

On actionne les carillons et l'installation s'anime. Les hauts-parleurs amplifient le son des cylindres métalliques, et les colonnes de lumière s'illuminent. Lumière blanche, rose, clignotement : tout d'un coup, la ville change de décor.

Très vite, on s'amuse à manipuler les carillons, doucement ou avec force, pour le simple plaisir de voir comment l'installation va réagir. À la tombée de la nuit, l'effet est réussi.

Une dame regarde l'installation s'illuminer de rose. Les colonnes s'illuminent au gré des actions du public avec le carillon. Photo : Radio-Canada / Mélanye Boissonnault

On y va parce que c’est aussi de l’art

La conceptrice s’est inspirée de la théorie du chaos, qui veut qu’un petit geste puisse avoir un grand impact. Chimes est une installation jolie et divertissante, mais on pourrait plaider qu’elle relève de l’art, d’une expression humaine d’un idéal. Quant à savoir si elle fait de l’art, Mathilde Joanny hésite.

C’est un peu un grand mot... Elle hésite, puis reprend du même souffle : Ouais, on peut dire qu’on fait des œuvres d’art publiques, mais pas que… On fait aussi des performances et plein d’expérimentations.

POUR Y ALLER
Chimes est présenté jusqu’au 18 février
De 8 h à 23 h, tous les jours, et le lundi 18 évrier, de 8 h à 17 h
Marché By, coin William et York

Ottawa-Gatineau

Arts visuels