•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des mesures pour améliorer la couverture ambulancière à Québec

Une ambulance vue de côté.

Une ambulance vue de côté.

Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Marier

Radio-Canada

La Fédération des coopératives des paramédics du Québec (FCPQ) et le cabinet de la ministre de la Santé ont confirmé vendredi que des discussions sont en cours pour améliorer le service à la population et résorber les problèmes de manque de véhicules.

Le conseiller principal aux affaires publiques de la FCPQ, Dominic Vallières, a souligné l’ouverture du gouvernement Legault dans ce dossier qui traîne depuis des mois.

La FCPQ a affirmé rencontrer régulièrement le ministère de la Santé et le CIUSSS de la Capitale-Nationale.

« Il y aura un panier avec quelques mesures. Évidemment, il y aura l’ajout de véhicules. Les autres mesures, on continue d’en discuter pour le moment », a-t-il déclaré, sans en dire davantage pour ne pas nuire aux négociations.

Ni la Fédération ni le cabinet de la ministre n’ont été en mesure de donner un échéancier, mais l’attachée politique de Danielle McCann a affirmé que les délais ne vont pas s’éterniser.

Ajout de véhicules

Plusieurs regroupements d’ambulanciers dénoncent depuis des mois le manque de véhicules et les incidents survenus sur le territoire de la Capitale-Nationale.

En décembre, une septuagénaire est morte dans le stationnement de l’hôpital Chauveau à Québec. Les ambulanciers craignent que d’autres cas comme celui-ci surviennent.

Avec d’autres véhicules, on a bon espoir de réduire les délais d’attente.

Dominic Vallières, conseiller principal aux affaires publiques de la FCPQ

Certaines situations sont problématiques, notamment lorsque les ambulanciers attendent à l’urgence que le patient soit pris en charge.

« Ce n’est pas seulement d’avoir des ambulanciers, des ambulanciers on en a, mais ça prend aussi quelque chose pour transporter les gens », a fait savoir Dominic Vallières.

Le cabinet de la ministre de la Santé, Danielle McCann, a souligné que le gouvernement a toujours été ouvert à améliorer la couverture ambulancière si des données confirment ces besoins.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Santé