•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mairie de Trois-Rivières : la conseillère Valérie Renaud-Martin ne sera pas de la course

Photo officielle de Valérie Renaud-Martin sur sa page Facebook

La conseillère municipale du district des Carrefours, à Trois-Rivières, Valérie Renaud-Martin, ne se présentera pas dans la course à la mairie.

Photo : Facebook/Valérie Renaud-Martin

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La conseillère municipale du district des Carrefours, Valérie Renaud-Martin, ne briguera pas la mairie de Trois-Rivières.

Je considère qu’il serait précipité à ce moment-ci de mon cheminement professionnel de participer à une telle course, a-t-elle annoncé vendredi sur sa page Facebook.

Ce serait de brûler des étapes, j’ai encore à apprendre, a-t-elle précisé en entrevue à l’émission Facteur matinal.

Valérie Renaud-Martin affirme qu’elle va poursuivre son rôle de conseillère municipale, qu’elle dit beaucoup aimer.

La course à la mairie a été rendue nécessaire en raison de la démission du maire Yves Lévesque, le 27 décembre dernier.

L’élection aura lieu le 5 mai.

Pour l’instant, deux personnes ont fait connaître publiquement leur intention de briguer la mairie : le directeur général de Culture Mauricie, Éric Lord, et l’ancien conseiller municipal et ex-candidat à la mairie Jean-François Aubin. Ce dernier a officiellement déposé sa candidature vendredi.

La conseillère Valérie Renaud-Martin dit n’appuyer aucun candidat.

Elle soutient toutefois que le prochain maire ou la prochaine mairesse devra avoir un bon sens de la communication et de l’analyse.

Il va falloir que la personne soit capable d’aller chercher les forces de chacun et d’avoir beaucoup de tact et de pouvoir vraiment discuter avec les gens, d’avoir des discussions plus longues, de ne pas précipiter les choses, affirme Mme Renaud-Martin.

Elle ajoute que le prochain premier magistrat de la Ville devra aussi savoir composer avec les intérêts de chaque conseiller tout en ne perdant pas de vue la volonté des citoyens.

Moi, je souhaite que la personne qui est en place soit en mesure de bien représenter la population aussi, parce que oui, il va travailler avec les conseillers et conseillères, mais c’est d’abord et avant tout la population qui va l’élire, et il ne faut pas qu’il perde ça de vue. Un maire, ça représente l’ensemble de la population, rappelle-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !