•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle offre - payante - pour les proches aidants dans la région

Gros plan sur les mains de personnes âgées.
Archives Photo: iStock
Radio-Canada

À Bécancour, une clinique privée a embauché des infirmières auxiliaires afin de pouvoir épauler davantage les personnes qui ont besoin de services à domicile.

Six infirmières auxiliaires sont désormais disponibles pour offrir des soins palliatifs, de la surveillance, de l'assistance de nuit ou encore du répit pour les familles.

Il s’agit de services payants qui s'adressent à ceux qui cherchent une alternative au système public.

La propriétaire de la clinique psychosociale multiservice de Bécancour, Lucie Cousin, trouvait qu’il y avait un manque de services.

Je me suis occupée de ma mère pendant cinq ans et j’aurais aimé avoir une banque de noms et des gens compétents pour qu’ils viennent m’aider comme proche aidant, raconte-t-elle.

Les autorités de la santé affirment de leur côté que les soins infirmiers à domicile et les soins palliatifs sont offerts aux gens qui en ont besoin dans les délais requis et qu’il n’y a donc pas de liste d’attente.

Dans le communautaire et dans le public, il y a beaucoup de services qui sont encore malheureusement méconnus, des services de répit

Florence Pauquay, directrice générale de l’Appui Mauricie

L’organisme pour les proches aidants d'aînés de la région, l’Appui Mauricie, rappelle que le milieu communautaire offre aussi des services.

Par exemple, à l’Appui Mauricie, on finance la coopérative de solidarité en soins et services à domicile Interville pour des services de répit à domicile, donc au lieu que ça coûte 24 $ de l’heure, c'est 4 $ de l’heure, affirme la directrice générale de l’organisme, Florence Pauquay.

L'Appui Mauricie soutient plus de 2500 proches aidants chaque année.

Avec les informations de Claudie Simard

Mauricie et Centre du Québec

Santé