•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La consommation de cannabis est stable au Canada

Les propriétaires qui souhaitent encadrer la consommation de cannabis ont jusqu'au 15 janvier pour soumettre leurs modifications de bail.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada

Près de quatre mois après la légalisation de la marijuana au Canada, les résultats d'une enquête réalisée par Statistique Canada montrent que la consommation reste relativement stable au pays.

Selon les données compilées à la mi-novembre par l'agence fédérale dans le cadre de l'Enquête nationale sur le cannabis, environ 15 % des Canadiens de 15 ans et plus ont déclaré avoir consommé cette substance au cours des trois mois précédents l'enquête. Il s'agit d'un pourcentage semblable à celui qui a été observé avant la légalisation, au premier trimestre de 2018.

En outre, au classement des taux de consommation moyens par province, l'étude révèle que le Québec arrive en dernière position avec 13,6 %. Le taux le plus élevé est enregistré en Nouvelle-Écosse.

Par ailleurs, plus de la moitié des Canadiens indiquent toujours n'avoir jamais consommé de cannabis.

Cette étude a été lancée en janvier 2018 afin de pouvoir suivre sur une base trimestrielle l’évolution de la consommation de cannabis chez les Canadiens avant et après la légalisation de cette drogue par le gouvernement fédéral, le 17 octobre dernier.

Selon le directeur adjoint de la Division des enquêtes spéciales à Statistique Canada, Sylvain Tremblay, il ne s’agit pas de tirer des conclusions trop hâtives sur ces données.

Pour le moment, ce sont des estimations et nous n’observons pas véritablement de changement significatif entre l’avant et l’après-légalisation, car les délais sont trop courts. Il faudra éventuellement attendre quelques mois pour noter des différences. Nous continuons de faire le suivi chaque trimestre. La prochaine étude sera d’ailleurs la première à rendre entièrement compte de l’après-légalisation, puisqu’elle portera sur la période de novembre 2018 à janvier 2019.

Sylvain Tremblay, directeur adjoint de la Division des enquêtes spéciales à Statistique Canada
Tableau expliquant le taux de consommation de cannabis par province.

Le Québec arrive au dernier rang des provinces pour le taux de consommateurs de cannabis.

Photo : Radio-Canada

Le fumeur moyen est un homme de 38 ans

Bien que la consommation de cannabis soit plus élevée chez les 18 à 24 ans (33 %) que chez les autres groupes d'âge au cours de ce dernier trimestre, le consommateur canadien moyen est âgé de 38 ans.

« Au regard de notre échantillon de 5684 personnes, on ne peut pas parler d’augmentation significative de la consommation chez les jeunes, explique Sylvain Tremblay. Il faut considérer que le groupe d’âge 18-24 est plus petit que les autres. Le taux reste relativement stable avant et après la législation. Le cannabis n’est pas qu’une affaire de jeunes. »

Les taux de consommation ont également continué d'être plus élevés chez les hommes (19 %) que chez les femmes (11 %).

Une personne barbue porte un joint à sa bouche.

La consommation de cannabis se définit à l'aube de sa légalisation au Canada.

Photo : iStock

La qualité et la sécurité priment sur le prix

Plus des trois quarts des fumeurs de cannabis ont également déclaré que la qualité et la sécurité constituaient le principal facteur pris en considération au moment de s'approvisionner en cannabis.

« C’est la première fois que l’on posait la question du critère d’achat et les réponses ont été très significatives, mentionne Sylvain Tremblay. Plus de 76 % des répondants ont indiqué qu’ils favorisaient la qualité et la sécurité contre le critère de prix bas. Ce qui peut aller en faveur d’un approvisionnement aux sources légales. »

tableau représentant les critères des consommateurs de cannabis pour la source d'approvisionnement

Plus des trois quarts des consommateurs de cannabis ont déclaré que la qualité et la sécurité constituaient le principal facteur pris en considération au moment de se fournir en cannabis.

Photo : Radio-Canada

Plus de Canadiens prévoient consommer du cannabis

Statistique Canada révèle par ailleurs qu’un Canadien sur cinq (19 %) pense qu'il consommera du cannabis au cours des trois prochains mois, alors que 15 % envisageait de le faire au premier trimestre 2018.

Cette projection concerne cependant essentiellement d'anciens consommateurs ou des consommateurs occasionnels, d'après le document.

Plus de 98 % des personnes interrogées n’ayant jamais consommé de cannabis ont déclaré qu’elles n’en consommeraient pas.

Le marché illégal toujours florissant

Un peu plus du quart (26 %) des consommateurs de cannabis à des fins récréatives ont déclaré avoir acheté légalement leur cannabis.

Ces derniers étaient plus susceptibles que les consommateurs de cannabis à des fins médicales d'avoir obtenu du cannabis auprès de sources illégales, dont des vendeurs de drogue, des comptoirs de services et des sites web non autorisés ou encore des connaissances.

Près du tiers de ces consommateurs ont répondu que le cannabis qu'ils avaient consommé ne leur avait rien coûté, puisqu'ils l'avaient obtenu auprès d'un membre de la famille ou d'un ami.

Dans l'ensemble, 8 % des consommateurs ont déclaré avoir cultivé leur propre cannabis.

Société