•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de touristes, mais moins de Bas-Côtiers sur le Bella Desgagnés

Le Bella Desgagnés accosté au port de Sept-Îles

Le Bella Desgagnés accosté au port de Sept-Îles

Photo : Radio-Canada

Djavan Habel-Thurton

Si le nombre total de voyageurs a reculé en 2018 sur le Bella Desgagnés, le nombre de touristes lui est en pleine croissance. Malgré des défis constants reliés à la qualité des infrastructures portuaires, l'entreprise qui gère le navire de ravitaillement de la Moyenne et de la Basse-Côte-Nord se dit satisfaite de la saison qui a pris fin cette semaine.

Le Bella Desgagnés a complété son dernier voyage de la saison hier avant la reprise des opérations le premier avril prochain.

L’heure est donc au bilan la compagnie assurant cette desserte maritime vitale pour la Basse-Côte-Nord, Relais Nordik.

Lors d’une entrevue à l’émission Boréale 138, son directeur général Francis Roy s’est dit satisfait de cette saison « malgré les défis opérationnels et les défis que mère Nature leur a lancés » .

Selon ses données, le Bella Desgagnés a accosté pu accoster lors de 898 des 956 arrêts prévus pour la saison.

Malgré ce qu’on entend parfois, le Bella Desgagnés arrive à bon port 94% du temps.

Francis Roy, directeur général de Relais Nordik

Ces données incluent les arrivées en retard qui sont fréquentes pour cette desserte maritime unique au Québec.

Encore selon M. Roy, c’est 13 250 passagers qui ont voyagé à bord du Bella Desgagnés lors de la saison 2018-2019, une baisse de 8 % par rapport à l’année précédente.

Le directeur général explique cette baisse par les retards ayant forcé les voyageurs à opter pour un autre moyen de transport, mais aussi par le nouveau programme gouvernemental qui permet un remboursement d’une partie du prix des voyages en avion en régions éloignées, rendant plus attrayant le transport aérien.

Au niveau de transport de marchandises, le Bella Desgagnés a livré 18 470 tonnes métriques de cargo sur la Basse-Côte-Nord. Une quantité similaire à celle enregistrée l’année passée et qui satisfait relais Nordik. Ce cargo inclut les 1937 véhicules transportés cette année.

Tourisme nordique en croissance

Parmi ces plus de 13 000 passagers, 1890 étaient des touristes, un nombre en augmentation de 13 % par rapport à l’an dernier.

Cette clientèle devrait connaître encore une croissance lors de la saison prochaine. À l'heure actuelle, par rapport à l'an passé, Relais Nordik a enregistré le double de réservations pour la saison prochaine, selon Francis Roy.

« Il y a une tendance. Les gens veulent visiter leur pays, veulent visiter leur province puis ça leur permet aussi de faire des choses près de chez eux, pas compliqué, pas besoin de passeport, pas besoin de rien de ça et de voir un coin de pays qui est magnifique », analyse M. Roy.

Problèmes de quais

Par contre, l'état des quais de Sept-Îles et de La Romaine inquiète l'opérateur maritime.

Le Bella Desgagnés doit toujours accoster au quai des croisières de Sept-Îles, qui n'est pas conçu pour ce navire. Il y serait ardu d’assurer la sécurité des passagers tout en effectuant le transbordement des marchandises, la mission première du Bella Desgagnés.

Relais Nordik est aussi particulièrement préoccupé par l'état du quai de La Romaine, essentiel à l’approvisionnement du village, et que M. Roy qualifie de « boîte à surprise ». C’est qu’au printemps, il pourrait requérir encore d’autres travaux.

Pour une communauté comme la Romaine, un quai fonctionnel est « absolument essentiel » avance Francis Roy.

« On a fait valoir ça aux autorités et elles en sont conscientes et essaient de trouver des solutions », continue-t-il, expliquant qu’à long terme le quai devra être refait.

Côte-Nord

Transports