•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg se prépare à accueillir des villes engagées pour le français en 2020

Une vue aérienne depuis les murs de pierre de l'ancienne cathédrale de Saint-Boniface, où l'on voit l'esplanade Louis-Riel, le pont Provencher, le Musée canadien pour les Droits de la personne et les immeubles de Winnipeg.
Une vue de Winnipeg à partir de la cathédrale de Saint-Boniface Photo: Radio-Canada / Trevor Lyons
Radio-Canada

Le Réseau des villes francophones et francophiles d'Amérique, qui a pour but de mettre en valeur le patrimoine des villes canadiennes et américaines où on parle le français, tiendra en 2020 sa rencontre annuelle de travail à Winnipeg. Les 150 participants attendus se réuniront l'année qui marquera aussi le 150e anniversaire du Manitoba.

« C’est maintenant mon travail d’aller sécuriser des fonds nécessaires pour avoir un événement qui a du succès en 2020 », soutient le conseiller municipal de Saint-Boniface, Mathieu Allard.

Agent de liaison, depuis plusieurs années, entre la Ville de Winnipeg et le Réseau des villes francophones et francophiles d'Amérique, Matthieu Allard voit dans cette rencontre un moyen de promouvoir la langue française comme « agent de développement économique et de tourisme ».

Cette vision est partagée par le directeur général de l’Association des municipalités bilingues du Manitoba (AMBM), Justin Johnson, qui y voit une manière d’assurer « le développement économique communautaire ou environnemental », en plus du tourisme.

C’est en jouant un rôle actif et en réseautant avec d’autres villes avec un cachet francophone ou francophile qu’on est en mesure de faire valoir le leadership municipal bilingue au Manitoba.

Justin Johnson, directeur général de l’Association des municipalités bilingues du Manitoba

Le directeur général de l’AMBM, qui est un organisme membre du Réseau depuis plusieurs années, considère aussi que Winnipeg est désormais « une destination internationale où plusieurs cultures, langues et voix se réunissent ».

Pour Justin Johnson, la commémoration du 150e anniversaire de la province coïncide aussi avec « un moment où on est en mesure de célébrer et souligner cette diversité de nos communautés et la force du bilinguisme ».

Le comité Riel, à l'Hôtel de Ville de Winnipeg, a demandé cette semaine qu'une enveloppe de 15 000 $ soit soumise dans le budget 2019 pour aider la Ville à organiser cet événement l'an prochain.

Des retombées pour les communautés

Le Centre de la francophonie des Amériques (CFA) est devenu, en juillet 2018, l’opérateur du Réseau des villes francophones et francophiles d'Amérique.

Selon la directrice des communications du CFA, Isabelle Laurin, la rencontre de 2020 à Winnipeg « permettra certainement de faire une mise à jour de l’état d’avancement du plan stratégique, d’assister à des conférences et de participer à des ateliers, de découvrir la culture locale, entre autres ».

Elle précise aussi que « l’un des objectifs du Centre est de s’assurer qu’il y aura un maximum de retombées pour la communauté locale ».

La dernière rencontre du Réseau a eu lieu à Grande Prairie, en Alberta, et le prochain rassemblement se tiendra à Moncton du 15 au 17 août 2019.

Les villes fondatrices, en 2015, du Réseau des villes francophones et francophiles d'Amérique sont Québec, Moncton et Lafayette, en Louisiane.

L’organisme compte présentement plus de 150 villes membres.

Le conseil municipal de Winnipeg a confirmé dès 2015 l'adhésion de la ville au Réseau des villes francophones et francophiles d'Amérique.

Manitoba

Politique municipale