•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Unité 9 : le dévoilement du secret le plus important de la série a-t-il fait patate?

Marie prend Lucie dans ses bras.

Marie prend Lucie dans ses bras.

Photo : Aetios Productions

Cecile Gladel

La plus grosse intrigue de la série Unité 9 a été dévoilée à la principale intéressée lors de l'épisode de mardi soir. La scène sobre a déçu des téléspectateurs. L'auteure de la série, Danielle Trottier, s'explique.

Alerte aux divulgâcheurs : si vous n’avez pas vu le dernier épisode d'Unité 9, ne continuez pas la lecture de cet article.

Il a fallu sept saisons à Marie Lamontagne pour dévoiler son secret. L’héroïne de la série a enfin dit à sa sœur Lucie qu’elle est réellement sa mère. Cependant, la réaction de Lucie a été courte et simple, ce que plusieurs téléspectateurs ont de la difficulté à comprendre.

La scène se déroule ainsi : « Je comprends tellement d’affaires », répond Lucie lorsque Marie lui avoue ce secret. « Peux-tu me pardonner d’avoir gardé le silence et de t’avoir privée de ta vraie mère? » demande Marie. « J’ai rien à te pardonner », ajoute Lucie.

En effet, lors de son mariage, Lucie avait fortement réagi à la présence de Marie. On pouvait donc s’attendre à ce qu’elle explose à nouveau en apprenant cette nouvelle. C’est un peu ce que les téléspectateurs pensaient et ce qu'ils ont souligné sur les réseaux sociaux.

« Quand Marie arrive avec cette information ("Je suis ta donneuse, car je suis ta mère"), Lucie n’est pas dans la réaction : “Mon Dieu, tu es ma mère”, mais plutôt : “Je vais vivre”, explique Danielle Trottier en entrevue. Il était important pour moi de respecter le personnage. Lucie ne s’est jamais posé la question : “Ma mère est-elle ma mère?” Ça ne fait pas partie de sa vie. »

L’auteure de la série souligne aussi que les téléspectateurs ont une longueur d’avance sur Lucie : « Le téléspectateur avait sept ans dans ses poches et il a oublié que Lucie n’avait pas ce sept ans. »

Les circonstances dans lesquelles Lucie apprend la nouvelle sont aussi déterminantes pour expliquer sa réaction.

Marie est émue lorsqu'elle fait ses aveux à Lucie.

Marie est émue lorsqu'elle fait ses aveux à Lucie.

Photo : Aetios Productions

« On a une jeune femme qui vient d’apprendre qu’elle a une leucémie virulente. Elle est convaincue que si elle accepte les traitements, ça va lui voler le peu de temps qui lui reste avec sa fille et son conjoint. Elle vient de prendre la décision qu’elle ne va pas suivre la chimiothérapie, qu’elle ne va pas attendre un donneur. C’est une décision extrêmement grave, elle est dans une acceptation de la mort », précise Danielle Trottier.

Lorsque la comédienne qui joue Lucie Lamontagne, Émilie Bibeau, s’est penchée sur la scène avec Guylaine Tremblay (Marie Lamontagne) et le réalisateur Jean-Philippe Duval, l’objectif était aussi de la jouer de manière sobre.

« Lucie n’a absolument pas d’énergie, elle est complètement sur le déclin, explique Émilie Bibeau en entrevue. C’est tellement gros comme nouvelle qu’on a pris le parti qu’elle serait sous le choc plus que dans une réaction exacerbée sur le coup. Elle fige. »

Par ailleurs, Danielle Trottier explique s’être mise à la place de quelqu’un qui vient d’avoir une telle nouvelle sur son état de santé. « Quiconque a reçu un diagnostic de cancer une fois dans sa vie, c’est clair, on est assommé au minimum une semaine. On n’arrive plus à réfléchir, à fonctionner. Tu attends juste d’être dans ta chambre pour te mettre en petite boule et attendre que ça passe. »

« Si on avait mis [la scène] à la fin de l’épisode, [les téléspectateurs] auraient compris que Lucie avait besoin de temps pour encaisser la nouvelle. Elle aurait eu une semaine pour digérer la nouvelle. Je peux convenir que cette scène aurait dû finir l’épisode », ajoute Danielle Trottier.

Une annonce en plusieurs étapes?

Pour l’auteure d’Unité 9, il n’était pas question que Marie Lamontagne avoue d’un seul coup à sa sœur/fille l’ensemble du secret qu’elle traîne depuis l’adolescence.

« Le drame de Marie, c’est extrêmement clair, ne rentre pas dans une seule scène. Il y a trop d’information, de matériel et d’émotions. Je vois bien que les téléspectateurs s’attendaient à ce que Marie dise tout. Mais ce n’était pas possible, il n’y a pas une mère au monde qui peut ainsi donner toutes ces informations-là. Il faut que Lucie accepte les traitements, ce n’est pas le temps de l’assommer en lui disant qu’elle est le fruit d’un inceste. J’aurais été sans cœur d’écrire une telle scène », explique Danielle Trottier.

Émilie Bibeau ajoute que les questions viendront plus tard. « Elle doit digérer cet événement et après, ça sortira de toutes les façons. »

Lucie Lamontagne.

Lucie Lamontagne.

Photo : Aetios Productions

La comédienne comprend que les téléspectateurs avaient des attentes puisqu'on a construit l’intrigue autour de ce secret. « Mais je suis totalement en accord avec le choix fait par l’équipe. Et je sais ce qui s’en vient aussi. Je trouvais que la scène était juste et en continuité avec ce qu’on avait établi pour cette dernière moitié de saison », ajoute-t-elle.

L’auteure rappelle que le personnage de Lucie n’a pas eu la vie facile, qu’elle sort d’une cure de désintoxication pour son alcoolisme après avoir fait une rechute : « Lucie connaît ses limites, elle n’a pas été capable de résister à l’alcool. Aussi, Lucie n’a pas une grande estime d’elle-même, elle n’est pas confiante. »

« Émilie Bibeau nous a rendu cette scène de manière exceptionnelle », estime Danielle Trottier.

La comédienne n’a pas eu le temps de rencontrer des personnes atteintes de leucémie, mais elle a fait des lectures sur Internet pour se préparer à affronter la maladie de son personnage.

Plus que quelques épisodes avant la fin de la série

Il ne reste que sept épisodes avant la fin d’Unité 9. Danielle Trottier ne donne aucun détail sur la suite, mais souligne que la révélation de Marie n’est que le début.

Est-ce que le personnage central d’Unité 9 perdra sa première fille/sœur après avoir vécu le deuil de ses deux autres enfants, morts dans un accident de voiture?

Marie prend Lucie dans ses bras.

Marie prend Lucie dans ses bras.

Photo : Aetios Productions

Évidemment, l’auteure ne dévoile rien, mais explique qu’elle a voulu montrer la force des femmes, même si elle avoue que ça ne sera pas magique pour Lucie et Marie.

« Je ne l’ai pas joué facile pour Marie, car j’ai entendu des récits qui étaient pires. Dans la vie, il peut nous arriver trois ou quatre épreuves, et les femmes m’ont stupéfiée par leur capacité à se remettre de grandes douleurs. C’était ça le message : il peut nous arriver beaucoup de choses et on n’en mourra pas. Et si j’étais à la fin du dernier épisode, je dirais qu’on peut même être encore plus heureuse après », conclut Danielle Trottier.

Séries télé

Arts