•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Salon du livre de l’Outaouais ose la diversité pour son 40e anniversaire

Un homme et trois femmes sourient en regardant la caméra. Les photos sont en noir et blanc.
Les auteurs Biz (crédit : Jean-Yves-Fréchette), Nicole Bordeleau (crédit: Laurence-Labat), Virginia Pesemapeo Bordeleau (crédit : Christian-Leduc) et Johanne Seymour. Photo: Radio-Canada

Les auteurs Biz, Virginia Pesemapeo Bordeleau, Johanne Seymour et Nicole Bordeleau s'ajoutent comme invités d'honneur du 40e Salon du livre de l'Outaouais (SLO). Et entre une classe de maître en robe de chambre et un deuxième Bordel littéraire, la programmation de l'événement ne lésine pas sur le thème « Oser » : hip-hop, respiration, poésie engagée et littérature policière sont aussi au menu.

L’édition 2019 du SLO logera à l'enseigne de la diversité. À l’appui d’une programmation diverse et audacieuse, le Salon propose une expérience enrichissante, accessible, et ludique qui s’adresse à toutes les générations, a fait savoir Marc Haentjens, président du conseil d’administration du SLO, par voie de communiqué.

Les quatre invités d’honneur mystère, dont les noms ont été dévoilés mercredi matin, s’ajoutent aux noms d’Edem Awumey, Catherine Bellemare, Stéphanie Lapointe, Éric Mathieu et Marc Séguin, annoncés en novembre dernier.

Les quatre nouveaux invités d'honneur

  • Biz : membre de la formation hip-hop québécoise Loco Locas et romancier, récipiendaire du Prix jeunesse des libraires du Québec dans la catégorie 12-17 ans pour son premier roman Dérives (2012).
  • Nicole Bordeleau : référence en gestion du stress et l’art du bien-être, la maître de yoga invite les lecteurs de son plus récent ouvrage Respire à redécouvrir les bienfaits de la respiration.
  • Virginia Pesemapeo Bordeleau : récipiendaire d’un prix d’excellence en région remis par le Conseil des arts et lettre du Québec, l’artiste d’origine crie offre entre autres Poésie en marche pour Sindy (2018).
  • Johanne Seymour : romancière forte d’une expérience de comédienne, scénariste, réalisatrice et metteure, elle verra son oeuvre Rinzen Gyatso adaptée à la télévision. L’auteure se spécialise en littérature policière et a fait naître, entre autres, la détective Kate McDougall en 2005 dans une série d’enquêtes sous le premier titre Le Cri du cerf.

C’est l’année des chandelles!

Un petit vent de nostalgie soufflera lors d’une activité spéciale organisée pour souligner les 40 ans du Salon du livre de l’Outaouais. Des invités relaieront anecdotes et témoignages sur la scène Yves-Thériault le vendredi 1er mars. Le caricaturiste Bado en profitera pour présenter une exposition sur les murs du Palais des congrès, jetant un regard sur 40 ans d’actualité depuis la fondation de l’événement.

L’association des auteurs et auteures de l’Outaouais, qui souffle également ses 40 bougies, animera la section appelée L’Apostrophe.

L’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français, quant à elle, célébrera 30 ans de publications lors de la prochaine parution du magazine Le Chaînon le 2 mars.

L’Université du Québec en Outaouais, dont le programme de BD fête son 20e anniversaire, viendra mettre son grain de sel en proposant trois activités, dont une table ronde, à l’occasion de 60 ans d’Astérix en compagnie de l’auteur Tristan Demers.

Une programmation au Palais des congrès…

Entre le 28 février et le 3 mars, le public retrouvera près de 500 auteurs dans l’espace circonscrit du SLO, qui sera le théâtre de tables rondes, de discussions et de rencontres.

Aux côtés de figures bien connues telles Chrystine Brouillet et Hugo Girard, la relève s’insère aussi dans la programmation avec des noms comme ceux de Rosalie Bonenfant et Chloé Savoie-Bernard.

Par ailleurs, des espaces seront spécialement aménagés au coeur du site pour mettre en valeur la littérature autochtone et la poésie.

La jeunesse n’est pas en reste non plus avec la présence d’India Desjardins, créatrice du personnage d’Aurélie Laflamme, ou encore le duo d’auteurs et illustrateurs des sympathiques Dragouilles, Maxim Cyr et Karine Gottot. Des étudiants de niveau secondaire et collégial s’exprimeront sur le Prix Goncourt, offriront des performances de slam, et de jeunes musiciens du Conservatoire de musique de Gatineau feront vibrer les oreilles des visiteurs le dimanche 3 mars.

… et des activités hors les murs

Encore une fois cette année, le Salon du livre de l’Outaouais propose une programmation d’activités dans d’autres lieux que sa traditionnelle enceinte.

Le bar Le Gainsbourg sera l’hôte d’une soirée de poésie de la résistance franco-ontarienne le samedi, menée par les Éditions Prise de parole. Deux heures plus tard, soit à compter de 23 h, la Maison Fairview fera place à une deuxième mouture du très couru Bordel littéraire. L’événement est de retour en formule prestations littéraires agrémentées d’une touche érotique.

Quant à lui, Biz participera à deux activités plutôt inusitées. D’abord, l’auteur se rendra au Centre de détention de Hull en compagnie du président d’honneur du 40e SLO, le poète Stefan Psenak, pour échanger avec les détenus. Il enfilera ensuite sa robe de chambre pour une classe de maître durant laquelle ses secrets d’écriture seront dévoilés... dans un spa.

Le Salon du livre de l’Outouais se déroule du 28 février au 3 mars 2019 au Palais des congrès de Gatineau.

Ottawa-Gatineau

Livres