•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pourvoirie Moisie-Nipissis maintenant gérée par les Innus

Un magnifique saumon pêché dans la rivière Moisie.

Un magnifique saumon pêché dans la rivière Moisie

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Le conseil de bande de Uashat-Maliotenam poursuivra les activités de la pourvoirie Moisie-Nipissis, dont elle a récemment fait l'acquisition pour un peu plus d'un million de dollars.

Depuis vendredi, le conseil de bande assure désormais la gestion de 56 kilomètres de la rivière Moisie et de la dizaine de bâtiments de la pourvoirie.

Pour les Innus de Uashat-Maliotenam, c’est un pas de plus dans l'atteinte de la gestion complète de la rivière Moisie, une importante rivière à saumon de la Côte-Nord.

Québec avait promis d’aider financièrement la communauté à faire l’acquisition de pourvoiries sur la rivière Moisie.

La rivière Moisie est réputée pour ses paysages magnifiques.

La rivière Moisie est réputée pour ses paysages magnifiques.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Les membres de la communauté de Uashat-Maliotenam auront aussi accès à cette portion de la rivière Moisie, située sur leur territoire ancestral, pour la pêche de subsistance.

Selon le vice-chef du conseil de bande, Antoine Grégoire, il est important que les deux activités cohabitent sur le territoire et ne se nuisent pas.

Pour ne pas déranger non plus la clientèle, souligne Antoine Grégoire, c'est une clientèle, c'est du développement économique, on est capables de s'entendre là-dessus.

Antoine Grégoire accorde une entrevue à Radio-Canada dans la salle du conseil.

Le vice-chef de la communauté innue de Uashat-Maliotenam, Antoine Grégoire.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Boudreault

Le conseil pourra compter sur l'aide des anciens propriétaires pour la prochaine année.

Pour la transition de toutes les opérations, les achats, la clientèle, la publicité pis tout ça, précise Antoine Grégoire. On a demandé les chiffres d'affaires, le roulement des deux, trois dernières années pour savoir où on s'en va.

La clientèle sera sondée pour mieux définir les futures orientations.

On est allés sur place, il y a une dizaine de bâtiments, mais c'est à refaire, indique Antoine Grégoire. Il faut aller voir la clientèle. Est-ce que les gens aiment le côté plus rustique? [...] Est-ce qu'ils veulent de la nourriture et des mets traditionnels de chez nous?

Le président de l'Association de protection de la rivière Moisie, Yves Girard, estime que l'acquisition de la pourvoirie ainsi que plusieurs kilomètres de rivière permet un partage plus équitable du territoire avec les Innus.

Yves Girard accorde une entrevue à Radio-Canada.

Yves Girard est président de l'Association de protection de la rivière Moisie.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Boudreault

On croit que c'est la suite logique dans les revendications des deux-trois dernières années que le conseil de bande avait, note Yves Girard. C’est une des meilleures pourvoiries de la rivière Moisie et peut-être même de la Côte-Nord, donc ils vont avoir un très grand potentiel entre les mains autant pour développer l'emploi que pour donner accès aux gens de la communauté pour la pêche au saumon.

M. Girard affirme aussi que des discussions sont déjà en cours entre l'Association et le conseil de bande pour assurer une gestion équitable du territoire.

D’après le reportage de Laurence Royer

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Côte-Nord

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Côte-Nord.