•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La cathédrale de Rimouski changera de vocation

Cathédrale de Rimouski.

Cathédrale de Rimouski (archives)

Photo : Radio-Canada

Julie Tremblay

Pour la première fois en quatre ans, l'Archevêché de Rimouski donne une direction claire pour l'avenir de la cathédrale Saint-Germain. L'église sera transformée pour présenter des activités culturelles, touristiques et communautaires.

Un espace demeurera toutefois réservé au culte et l'église conservera son siège épiscopal. On pourrait, par exemple, réduire le nombre de places à 200-250 [l'église en contient actuellement 800] et il y aurait tout un espace à l'entrée qui pourrait servir à autre chose, a affirmé Mgr Denis Grondin en point de presse, mercredi matin.

Mgr Grondin

L'archevêque de Rimouski, Mgr Grondin, a annoncé que la cathédrale Saint-Germain ne serait plus exclusivement réservée au culte.

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

L'Archevêché affirme qu'il participera financièrement de façon significative au projet, proportionnellement à l'espace qui sera réservé aux activités religieuses. Sans donner de montant précis, Mgr Grondin évoque une participation de plusieurs millions de dollars.

Comme église, on veut avoir notre place. Si on a 25 % ou 30 % du bâtiment, et bien on contribue dans une juste mesure à ce projet de réorientation.

Mgr Denis Grondin, archevêque de Rimouski

Selon Mgr Grondin, l'Archevêché évalue en ce moment les bâtiments et les terrains dont il peut se départir pour investir dans la réfection de la cathédrale.

Un changement d'orientation important

Le maire de Rimouski, Marc Parent, se réjouit que l'Église prenne enfin ses responsabilités par rapport à la cathédrale et qu'elle s'engage financièrement dans un projet qui permettra de la sauvegarder.

Mgr Grondin semble avoir fait ses devoirs. Il présente des échéanciers qui me semblent réalistes. [...] À savoir si la Ville sera partenaire ou non en bout de ligne lorsque les besoins auront été identifiés, ça reste à déterminer.

Marc Parent, maire de Rimouski
Marc Parent devant une photo de la Vierge Marie

Le maire de Rimouski, Marc Parent, se réjouit que l'Archevêché s'engage financièrement dans la réfection de la cathédrale.

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Le maire Parent n'a pas voulu dévoiler les intentions de la Ville en ce qui a trait notamment à l'achat du presbytère, qui avait été évoqué par son prédécesseur, Éric Forest. Il s'est cependant montré ouvert à ce que son organisation contribue financièrement à l'embauche d'un chargé de projet.

Selon Mgr Grondin, le projet sera ficelé en 2019-2020. Cela pourrait donc aller à 2021 avant que la transformation de la cathédrale Saint-Germain se concrétise.

Mgr Grondin s'excuse

Monseigneur Grondin a par ailleurs présenté ses excuses pour les hésitations dont il a fait preuve avant de donner une orientation claire pour l'avenir de la cathédrale.

Je remercie [...] tous ceux qui continuent de travailler à faire en sorte que les bâtiments, ou les choix de société, les choix communs, permettent plus de vitalité à notre belle ville de Rimouski, mais aussi à l'ensemble du diocèse. Si dans mes choix ou hésitations, j'ai pu créer des flous, engendrer des frustrations, je le regrette.

Monseigneur Denis Grondin

Monseigneur Grondin était accompagné de Monseigneur Marc Pelchat, de Québec, dont le travail de médiation a permis de définir la position présentée mercredi par le leader de l'Église rimouskoise.

Bas-Saint-Laurent

Infrastructures