•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Caisse de dépôt aide le Cirque du Soleil à acheter une société américaine

Une artiste du Cirque du Soleil traverse la scène en faisant avancer une grande roue.

Un artiste du Cirque du Soleil en prestation

Photo : AFP / FAYEZ NURELDINE

Radio-Canada

Le Cirque du Soleil a annoncé mercredi matin l'achat de The Works Entertainment, une société américaine connue pour la production d'œuvres théâtrales et de spectacles de magie et d'illusion. La transaction a été réalisée avec l'aide de la Caisse de dépôt et placement du Québec, qui a octroyé au Cirque un montant de 120 millions $US.

Ce financement est aussi appuyé par le Fonds de solidarité FTQ. Le montant de la transaction n'a pas été précisé.

L’acquisition de la société The Works Entertainment par le Cirque du Soleil permet au groupe d’élargir ses activités de production d’événements de divertissement à l’échelle internationale. Il s'agit d'une troisième acquisition pour le Cirque du Soleil depuis qu'il est passé dans les mains de nouveaux propriétaires, en 2015.

Étant déjà actionnaire du Cirque du Soleil, la Caisse dit vouloir continuer à investir dans « un fleuron québécois », peut-on lire dans le communiqué émis en matinée.

La Caisse continue de jouer un rôle actif dans la croissance et la mondialisation des sociétés québécoises, soutient le premier vice-président, Québec et Planification stratégique globale de la Caisse, Charles Émond.

Depuis 2012, The Works Entertainment crée, produit et présente des spectacles à travers le monde. Elle est derrière des productions théâtrales comme The Illusionists et Now You See Me Live.

Surtout reconnu pour ses prestations acrobatiques, le Cirque du Soleil avait procédé à une diversification de son offre à l'été 2017 avec l'entreprise new-yorkaise derrière le spectacle musical Blue Man Group.

Pour le président et chef de la direction du Cirque du Soleil, Daniel Lamarre, le financement obtenu permettra à la société de réaliser ses ambitions en tant que groupe de divertissement.

En 2018, la compagnie avait également poursuivi sa diversification avec une incursion dans le secteur du divertissement familial, dans un effort visant à diversifier son auditoire, en s'offrant VStar Entertainment Group et sa division Cirque Dreams.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Économie

Arts