•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saanich songe à modifier un règlement municipal limitant le nombre de colocataires

Une grande maison avec une porte de garage, et deux voitures dans l'entrée.
Sept résidentes ont été expulsées d'une maison de Saanich en janvier, en raison d'un règlement municipal qui interdit à plus de quatre colocataires d'habiter un même logement. Photo: Emma Edmonds
Radio-Canada

Le conseil municipal de Saanich songe à modifier un règlement municipal qui limite à quatre le nombre de personnes sans lien familial qui peuvent habiter la même maison, mais un grand nombre de propriétaires s'opposent à un tel changement.

Cette règle est remise en question depuis que sept colocataires, la plupart étudiantes, ont été expulsées d’une maison en janvier.

L'une d'elles, Emma Edmonds, étudiante en science politique à l’Université de Victoria, s’était présentée devant le conseil municipal à la fin du mois de janvier pour se plaindre de la situation. Elle était de retour à l’hôtel de ville lundi soir.

Un bâtiment en béton, avec un drapeau du Canada à droite, et de la pelouse à l'avant-plan.Le conseil municipal de Saanich s'est réuni lundi soir. Photo : Google

Plusieurs propriétaires ont exprimé leur opposition à une modification du règlement lors d'une réunion du conseil municipal. Certains d’entre eux craignent l’impact que pourrait avoir un nombre plus élevé de locataires sur le niveau de bruit et le stationnement dans certains quartiers.

« Nous aurions 10 étudiants avec potentiellement 10 véhicules, a affirmé Carol MacDonald. Dix adultes appréciant peut-être les fêtes bruyantes, 10 étudiants ayant peu de temps et de volonté pour s'occuper de l’entretien d’une propriété. »

Un rapport dans deux mois

Le conseiller municipal Zac de Vries, lui-même récemment diplômé de l’Université de Victoria, a présenté une modification au règlement après avoir eu connaissance de l’expulsion des sept jeunes femmes.

Il croit que le nombre maximal de colocataires dans la même maison devrait être proportionnel au nombre de chambres qu’elle compte.

À son avis, le règlement municipal, sous sa forme actuelle, a un effet négatif sur le parc locatif et le nombre de logements abordables.

Selon la Société canadienne d’hypothèques et de logement, le taux d’inoccupation des logements locatifs est de 1,6 % dans le district de Saanich.

Le maire Fred Haynes affirme que le conseil municipal mènera plus de consultations avant de prendre une décision. Les fonctionnaires municipaux devraient présenter un rapport sur la question dans environ deux mois, dit-il.

Colombie-Britannique et Yukon

Politique municipale