•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les trottinettes électriques pourraient bientôt faire leur apparition à Winnipeg

Photo d'une trottinette noire et verte stationnée sur un plancher de bois

Une trottinette électrique de l'entreprise Lime

Photo : Lime

Radio-Canada

Les véhicules électriques sans borne de l'entreprise américaine Lime pourraient bientôt faire leur apparition dans les rues de Winnipeg. Le comité des travaux publics de la Ville a décidé mardi de s'accorder un délai de six mois pour déterminer la manière de permettre à ces vélos et trottinettes en libre-service de circuler dans les rues.

L’entreprise Lime déploie déjà ses activités dans plusieurs dizaines de villes américaines ainsi qu’à Calgary, en Alberta, et Waterloo, en Ontario.

Elle met les trottinettes et vélos électriques à disposition des usagers qui possèdent son application.

Les clients repèrent l’emplacement des véhicules disponibles grâce à un système GPS. Le vélo ou la trottinette électrique est alors déverrouillé au moyen de l’application.

En général, les utilisateurs effectuent un trajet d’environ un kilomètre avant de déposer l’engin sur un trottoir afin qu’il soit utilisé par un autre client ou rechargé par des employés de Lime.

Les partisans de ces trottinettes et vélos électriques en libre-service soulignent leur contribution à l’amélioration du transport public. Leurs détracteurs, eux, leur reprochent d’encombrer les trottoirs.

Dans certaines villes des États-Unis, l’arrivée de ces trottinettes électriques a conduit à un engorgement des trottoirs, entraînant une interdiction temporaire des entreprises comme Lime ou sa concurrente Bird.

Winnipeg se donne six mois

Les employés de la Ville ont maintenant six mois pour réaliser une étude de faisabilité s’appuyant sur les réglementations municipales mises en place ailleurs.

Le conseiller municipal Jeff Browaty juge toutefois la proposition de la compagnie Lime intéressante, car elle ne nécessite pas d'investissement de la Ville pour la mise en place d'infrastructures.

Pour sa part, le président du comité des travaux publics de la Ville, Matt Allard, espère que la mise en place de ce futur service se fera à coût nul pour Winnipeg.

Manitoba

Transport en commun