•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au cœur du chantier du Complexe aquatique de Lévis

Anna Lumière au piano

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

« C'est l'aboutissement de beaucoup d'efforts et de beaucoup de tentatives au cours des dernières années », affirme fièrement le maire Gilles Lehouillier en ouvrant les portes du chantier du Complexe aquatique de Lévis à Radio-Canada. L'infrastructure sera inaugurée à l'automne 2019.

De Jean Garon en passant par Danielle Roy-Marinelli jusqu’à Gilles Lehouillier, les maires qui se sont succédé à Lévis depuis le début des années 2000 ont rêvé de ce complexe multifonctionnel.

« Cette fois, c’est la bonne », peut maintenant dire sans se tromper Gilles Lehouillier, bien heureux d’avoir concrétisé ce projet de 35,5 millions de dollars.

L'extérieur du Complexe aquatique de Lévis est pratiquement terminé.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Il ne reste qu'à recouvrir l'extérieur de la structure du Complexe aquatique de Lévis.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

La structure extérieure est terminée et une centaine d’ouvriers s’affairent maintenant à façonner les immenses bassins de béton.

Avec cette nouvelle infrastructure érigée près de l'école l'Envol, dans le secteur Saint-Nicolas, Lévis double sa capacité d'accueil des baigneurs. Elle passera de 50 000 à 100 000 entrées en bains libres annuellement.

« Ici, dans l'ouest de la ville, il y a 1200 personnes qui ne peuvent pas s'inscrire à des cours de natation, donc qui sont obligées d'aller au PEPS [de l'Université Laval]. Ça n'a pas de sens! », fait valoir Gilles Lehouillier.

Image des bassins du Complexe aquatique de Lévis en construction.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chantier du Complexe aquatique de Lévis avance comme prévu.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

« Au millimètre près »

À l'intérieur, la pièce maîtresse : une piscine de dimension semi-olympique et ses bassins récréatifs.

Ici, chaque détail est important. Une seule erreur peut faire perdre les accréditations nécessaires pour recevoir des compétitions, puisqu’un centimètre de plus ou de moins peut faire la différence pour établir un nouveau record de vitesse à la brasse.

« On se doit de respecter des normes qui sont très sévères au niveau des dimensions. Ça va jusqu’à l'épaisseur au niveau de la céramique et les fondations des bassins sont mesurées au millimètre près », précise le directeur adjoint à direction de la vie communautaire de Lévis, François Bilodeau.

Le nouveau complexe aquatique possédera des bassins sportifs et récréatifs.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le nouveau complexe aquatique possèdera des bassins sportifs et récréatifs.

Photo : Ville de Lévis

La piscine semi-olympique est d’une superficie de 625 mètres carrés. Elle peut donc contenir 10 couloirs de natation. Les plongeurs pourront aussi profiter de quatre tremplins et de deux plateformes, dont une de trois mètres et l’autre de cinq mètres.

Les bassins récréatifs regroupent des jeux d’eau et une glissoire.

L'image de la glissoire sur une tablette numérique est superposée au chantier.                         Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une glissoire sera ajoutée à l'extérieur des bassins récréatifs.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Développement durable

Le bâtiment a été conçu pour répondre à des principes de développement durable.

« La récupération des eaux de ruissellement, la récupération de chaleur, le transfert des énergies d'un local à l’autre étaient des éléments extrêmement importants », précise François Bilodeau.

Le responsable du chantier et directeur adjoint à la direction de la vie communautaire à la Ville de Lévis, François Bilodeau. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le responsable du chantier et directeur adjoint à la direction de la vie communautaire à la Ville de Lévis , François Bilodeau.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

L'avancement du chantier permet de contempler des éléments architecturaux comme les immenses poutres d'acier et les lamelles de bois qui recouvrent le plafond.

« Des produits québécois », a tenu à souligner le maire, qui rappelle que l’entrepreneur, Ronam Construction, est une entreprise de Lévis.

À l'étage s'ajoutent une salle multifonctionnelle et quatre studios de danse. L'insonorisation et les matériaux utilisés sont adaptés à chaque studio pour répondre à un style de danse spécifique.

Un des grands défis de ce chantier a été de jumeler les studios de danse et la salle multifonctionnelle au secteur des bassins. « La ventilation, le chauffage et le contrôle de l'humidité, ça nécessite beaucoup de rigueur », explique M. Bilodeau.

Un des quatre studios de danse.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les studios de danse profitent d'une fenestration importante.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Futur boulevard urbain

Une modification aux plans initiaux pour l'emplacement du complexe a aussi été effectuée. Le bâtiment a été rapproché de la route 116 pour répondre à la nouvelle vision d'urbanisme de la Ville de Lévis.

Avec l'ajout de voies réservées pour le transport en commun, de trottoir et d’une piste cyclable, cette route sera transformée en boulevard urbain au cours des prochaines années.

« On a voulu donner l'allure de ce que va être sur le plan urbanistique cette nouvelle route-là. Les bâtiments à l'avant et les stationnements à l'arrière et ça, je pense que c'est la tendance dans les développements », conclut le maire Gilles Lehouillier.

Le maire Gilles Lehouillier discute avec les responsables du chantier du Complexe aquatique de Lévis.                               Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire Gilles Lehouillier discute avec les responsables du chantier du Complexe aquatique de Lévis.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Le chantier doit être terminé, comme prévu, à l'été pour une ouverture à l’automne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !