•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

125 bougies pour la Fromagerie St-Albert

Éric Lafontaine et Réjean Ouimet sourient à la caméra dans la fromagerie St-Albert.
Le directeur général de la coopérative fromagère St-Albert, Éric Fontaine (à gauche), en compagnie de son prédécesseur, Réjean Ouimet Photo: Radio-Canada / Denis Babin
Radio-Canada

Ce qui était au départ une simple coopérative de producteurs laitiers est aujourd'hui le moteur économique de toute une région. Véritable pilier de la communauté franco-ontarienne, la Fromagerie St-Albert célèbre son 125e anniversaire cette année.

Avec plus de 2000 points de vente à travers le Québec et l’Ontario, la fromagerie est la fierté des francophones de l'Est ontarien. 125 ans en affaires, c'est spécial, affirme le directeur général Éric Lafontaine, en entrevue à Radio-Canada.

Le chemin pour en arriver là n'aura pas été sans embûches. Le plus grand défi qu'a dû affronter la fromagerie est assurément l'incendie qui l'a ravagée en 2013. Ça a été tout un choc, mais en même temps, tout un moment de solidarité, se remémore M. Lafontaine.

La situation financière de la coopérative semble s'être rétablie, si bien qu'elle augmente désormais sa production de 15 à 20 % chaque année. Dans l’incendie, on a perdu quelques parts de marché. On a repris toutes nos [parts de] marché. On est en pleine croissance depuis plusieurs années. On regarde pour des projets futurs, ajoute le directeur général.

La fromagerie souhaite maintenant accroître sa notoriété dans l'Ouest canadien et dans les Maritimes.

On travaille présentement sur des plans, mais je ne peux rien confirmer pour l’instant. Il y a des projets qui vont être annoncés d’ici les prochains mois.

Éric Lafontaine, directeur général de la Fromagerie St-Albert

Avec environ 180 travailleurs à son actif, la coopérative est le plus gros employeur de la municipalité. À St-Albert, c'est carrément tout le village qui vibre au rythme de la fromagerie. Tous nos employés achètent localement, que ça soit des véhicules, que ça soit leur bouffe, que ça soit les maisons qu'ils achètent dans la région, explique le directeur général de la coopérative fromagère.

L'ampleur de l'institution est telle que sa notoriété est peut-être plus grande que le village lui-même. Les curds St-Albert, c'est connu partout, mais je pense que beaucoup de gens, au Québec en particulier, ne savent pas que tout ça vient d'un petit village franco-ontarien situé pas très loin d'Ottawa, estime Michel Prévost, président de la Société d'histoire de l’Outaouais. Pourtant, la boutique de St-Albert accueille tout de même des centaines de milliers de visiteurs chaque année.

Ce véritable Goliath de l'industrie laitière canadienne n'est pas né du jour au lendemain. C'est vraiment une évolution progressive et particulièrement dans les années 60-70. Il y a eu de très grands changements : des nouvelles technologies agricoles, on a vu arriver les quotas, mais aussi un beaucoup plus grand contrôle du gouvernement ontarien, raconte M. Prévost.

Des festivités tout au long de l'année

Pour souligner le 125e anniversaire de la Fromagerie St-Albert, une panoplie d'activités seront organisées en 2019. D'ailleurs, un Festival d'hiver verra le jour pour la première fois du 8 au 10 février.

Pour ce qui est de l'événement phare de la coopérative fromagère, le populaire Festival de la Curd, il se déroulera du 14 au 18 août cette année.

Avec les informations de Yasmine Mehdi et Denis Babin

Ottawa-Gatineau

Francophonie