•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle voisine pour une Voie lactée redessinée

Alain Labelle

Au moment où des astronomes américains annoncent la détection d'une galaxie naine inconnue à ce jour dans le voisinage de notre Voie lactée, des collègues australiens et chinois redessinent sa forme, qui serait plus tordue qu'estimé jusqu'à aujourd'hui.

Impression artistique de la forme de la Voie lactée.Agrandir l’imageImpression artistique de la forme de la Voie lactée. Photo : Académie chinoise des sciences/Chen Xiaodian

Notre galaxie la Voie lactée ne se présenterait pas comme une crêpe céleste bien plate comme nos illustrations laissent à penser. Elle serait plutôt déformée et tordue, montrent les travaux de l’astronome Richard de Grijs et ses collègues de l’Université Macquarie et de l’Académie chinoise des sciences.

Pour arriver à déterminer la véritable forme de la Voie lactée, ces scientifiques ont créé une carte galactique en mesurant les distances de 1300 étoiles variables, dont la luminosité varie au cours de périodes plus ou moins longues, appelées les Céphéides classiques.

Ces étoiles sont jusqu'à 100 000 fois plus brillantes que le Soleil et leurs distances peuvent être enregistrées avec une précision d'environ 95 % jusqu'aux extrémités de la galaxie.

Selon les analyses, la position de ces étoiles montre comment la Voie lactée s'est progressivement tordue dans ses régions extérieures, un effet très probablement causé par les puissantes forces de rotation qui viennent du disque intérieur massif de la galaxie.

Ainsi, au lieu de se présenter sous la forme traditionnelle d’un disque plan, la galaxie prendrait plutôt la forme d’un « S » un peu tordu.

Cette nouvelle morphologie, une véritable mise à jour de nos connaissances, permettra une meilleure compréhension des mouvements stellaires de notre galaxie et des origines du disque de la Voie lactée.

Licai Deng, Académie chinoise des sciences

Le détail de leurs travaux est publié dans la revue Nature Astronomy (Nouvelle fenêtre) (en anglais).

En bref

  • Notre système solaire se trouve dans la Voie lactée. Notre Soleil est situé sur l'un des bras spiraux, à environ 27 000 années-lumière (1 AL = 9460 milliards de km) du centre de la Voie lactée.
  • La Voie lactée s'étend sur environ 100 000 années-lumière.
  • Elle contiendrait environ 400 milliards d'étoiles, et encore plus de planètes.
  • Elle possède en son centre un trou noir supermassif, mais en abriterait de nombreux autres de moindre importance.
  • À l’échelle de l’Univers, notre galaxie appartient au Groupe local, un amas d'une soixantaine de galaxies mesurant 10 millions d'années-lumière de diamètre.
  • La plus proche galaxie voisine se nomme Andromède.
  • Le Groupe local fait quant à lui partie du superamas de la Vierge, lui-même inclus dans une structure encore plus grande, le superamas Laniakea.
  • Il y aurait environ 2000 milliards de galaxies dans l'Univers.

Une détection surprise

Une équipe internationale d’astronomes a également annoncé la découverte d’une galaxie naine sphéroïdale dans notre cour arrière cosmique, à seulement 30 millions d'années-lumière de la nôtre.

Cette image composite montre l'emplacement de la galaxie naine Bedin 1 découverte accidentellement derrière l'amas globulaire NGC 6752. L'image du bas, qui représente l'ensemble de l'amas, est une observation au sol. L'image en haut à droite montre le champ de vision complet de Hubble. La partie supérieure gauche met en évidence la partie contenant la galaxie Bedin 1.Agrandir l’imageCette image composite montre l'emplacement de la galaxie naine Bedin 1 découverte accidentellement derrière l'amas globulaire NGC 6752. L'image du bas, qui représente l'ensemble de l'amas, est une observation au sol. L'image en haut à droite montre le champ de vision complet de Hubble. La partie supérieure gauche met en évidence la partie contenant la galaxie Bedin 1. Photo : NASA/ESA/Hubble

Ces scientifiques étudiaient les étoiles naines blanches de l'amas globulaire NGC 6752 grâce aux données recueillies par le télescope Hubble lorsqu’ils ont observé un objet céleste inattendu.

Cette galaxie qualifiée de fossile se serait formée seulement 700 millions d'années après le big bang créateur de l’Univers qui s'est produit il y a 13,8 milliards d’années.

C’est la galaxie naine la plus isolée découverte à ce jour. Il en existe 36 autres du même type dans notre groupe local, dont 22 sont des galaxies satellites à la nôtre.

Cette étude est publiée dans la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society (Nouvelle fenêtre) (en anglais).

Astronomie

Science