•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mérule pleureuse : le programme d'aide encore à ses balbutiements

Des structures envahies par la mérule pleureuse

Les dégâts causés par la mérule (Archives)

Photo : Mairie de Lyon/D. Sepulveda

Julie Tremblay

Près d'un an après l'annonce de la mise sur pied d'un programme pour venir en aide aux propriétaires de résidences infestées de mérule pleureuse, 15 dossiers ont été jugés admissibles à un soutien financier.

Lors du dernier budget provincial, Québec avait annoncé 5 millions de dollars sur 3 ans pour ce nouveau programme, réclamé depuis plus de quatre ans par Maxime Boivin et Marie-Hélène Cauchon.Le couple a dû démolir sa maison de Saint-Marcellin contaminée par la mérule.

Jusqu'à maintenant, 66 000 $ ont été versés en vertu du programme. Plus du triple de cette somme le sera également au cours des prochains mois, selon la Société d'habitation du Québec (SHQ), qui le gère.

Maxime Boivin, une victime de la mérule pleureuseAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Maxime Boivin

Photo : Radio-Canada

Le président de Mérule Pleureuse Québec, Maxime Boivin, explique que les subventions offertes par le gouvernement permettent de couvrir une partie des travaux de décontamination ou de reconstruction d'une maison aux prises avec ce champignon, aussi connu sous le nom decancer du bâtiment.

Dans les contextes où les résidences peuvent être sauvées, décontaminées, c'est un montant maximal de 75 000 $ pour 75 % des travaux admissibles, et dans le contexte où la maison est irrécupérable et on doit démolir et reconstruire, on peut aller jusqu'à un montant de 100 000 $.

Maxime Boivin, président de Mérule Pleureuse Québec

Cependant, pour y avoir accès, les propriétaires doivent d'abord obtenir divers rapports d'experts et des soumissions de deux entrepreneurs pour établir le coût des travaux.

C'est un long processus, admet Maxime Boivin, mais il souligne cependant que grâce à l'aide gouvernementale, une ressource à temps partiel a été embauchée pour accompagner les propriétaires dans leurs démarches.

C'est un peu le rôle de Mérule Pleureuse Québec, de faire les liens entre les familles et le gouvernement. [...] On les aide à s'orienter dans l'ensemble de la paperasse à remplir, précise M. Boivin.

La CAQ et la mérule

Maxime Boivin se réjouit qu'un programme soit enfin en place pour aider les propriétaires, mais il espère que celui qui avait été mis sur pied par le gouvernement libéral ne sera pas abandonné par la Coalition avenir Québec (CAQ).

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, lors d'un point de presse à l'Assemblée nationaleAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest

Photo : Radio-Canada

La ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Andrée Laforest, doit rencontrer les responsables de Mérule Pleureuse Québec au cours des prochains mois, mais n'a pas donné suite à notre demande d'entrevue.

Bas-Saint-Laurent

Maison