•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La comédie Avant qu’on explose lancera les 37e Rendez-vous Québec Cinéma

Un jeune homme avec une chemise carreautée assis à un bureau.
Étienne Galloy interprète Pier-Luc dans le film Avant qu'on explose. Photo: Les Films Séville
Radio-Canada

Ce sont 300 films québécois qui seront présentés dans le cadre des 37e Rendez-vous Québec Cinéma (RVQC) du 20 février au 2 mars prochain, et c'est la comédie dramatique Avant qu'on explose, du réalisateur Rémi St-Michel, qui donnera le coup d'envoi des festivités.

Scénarisé par Éric K. Boulianne, le film raconte l’histoire de Pier-Luc (Étienne Galloy), qui, à l’aube d’une troisième guerre mondiale, a peur de mourir… en étant puceau. Reculé dans un petit village isolé du Québec et aidé par ses fidèles acolytes Hubert et Samuel, il mettra tout en oeuvre pour perdre à tout prix sa virginité.

On est dans une réalité un peu parallèle, mais pas tant que ça en même temps, soutient Rémi St-Michel, ce réalisateur québécois qui vient un peu de « gagner le gros lot » avec la présentation de son premier long métrage à titre de film d’ouverture des RVQC.

 

Outre Étienne Galloy, qu’on connaît notamment pour ses rôles à la télévision (Olivier, L’Échappée), le long métrage met entre autres en vedette Monia Chokri (Nous sommes Gold, Les amours imaginaires) Will Murphy (Problème d’inflitration, King Dave), Julianne Côté (Le Chalet, Tu dors Nicole) Antoine Olivier Pilon (Mommy, 1 :54 ou Junior Majeur) et Rose-Marie Perreault (Nous sommes Gold, La Bolduc).

Ce sont plus de 50 longs métrages de fiction qui seront présentés lors des prochains Rendez-vous, dont le porte-parole actuel est Patrick Huard.

À nous l’éternité de Paul Barbeau et Appiness de Eli Batalion marquent pour leur part les grandes premières de l’événement.

À souligner que le nouveau long métrage d’Éric Morin, Nous sommes Gold, retient aussi l’attention cette année.

Après avoir lancé Chasse au Godard d’Abbittibbi lors du Festival international de cinéma en Abitibi-Témiscamingue (FCIAT) en 2013, Éric Morin s’est consacré à Nous sommes Gold, un projet qu’il entrevoit comme étant une réelle démonstration de sa relation avec sa région natale, « un rapport à ses racines ».

 
Monia Chokri, Patrick Hivon et Emmanuel Schwartz tiennent les rôles-clés dans ce long-métrage, dont le récit se dépose dans une ville minière fictive et dont la sortie est prévue pour le 22 mars prochain.

Promouvoir le court métrage

Malgré l’annulation de l’événement Prends ça court, qui était traditionnellement mis de l’avant dans le but de promouvoir les films de la relève cinématographique québécoise, une place importante sera tout de même allouée à la diffusion des courts métrages.

Parmi les 182 films figurant dans cette catégorie, les films Fauve, de Jérémy Comte et Marguerite, de Marianne Farley, tous deux sélectionnés pour compétitionner lors de la prochaine cérémonie des Oscars, seront présentés devant le public québécois.

Comme chaque année, les RVCQ prévoient plusieurs activités en lien avec le 7e art. Entre des tables rondes sur les enjeux actuels que connaissent le cinéma local, des classes de maître et de grandes entrevues avec des cinéastes ou des acteurs québécois, l’événement soulignera aussi le 25e anniversaire du téléroman La petite vie.

Cinéma

Arts