•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de revenus pour les municipalités de la Saskatchewan

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, lors d'un point de presse.
« Cet ajustement dans la formule du partage des revenus tient compte de notre situation budgétaire », indique le premier ministre Scott Moe. Photo: La Presse canadienne / Mark Taylor
Radio-Canada

Le premier ministre, Scott Moe, annonce une modification de la formule de partage des revenus de la taxe de vente de la province avec les municipalités. Cela apportera plus d'argent dans les caisses des administrations locales au cours de la prochaine année.

Les municipalités devraient recevoir 251 millions de dollars de la taxe de vente en 2019-2020, soit 10 millions de plus par rapport à cette année.

Il s'agit d'une augmentation de 4 % par rapport à l'année dernière.

« Cet ajustement dans la formule du partage des revenus tient compte de notre situation budgétaire. Il modernise cet important programme provincial, tout en ayant des caractéristiques importantes, dont la prévisibilité, la durabilité et la transparence », a déclaré le premier ministre dans un communiqué.

Il participait au congrès de l’Association des municipalités urbaines de la Saskatchewan (SUMA), lundi à Saskatoon.

Le président de SUMA, Gordon Barnhart, affirme que l’association a été largement consultée avant cette décision. Jean-Marc Nadeau, le directeur général de SUMA, estime que cette annonce représente une bonne nouvelle pour les municipalités urbaines de la province.

« Il y a tellement un grand manque à combler au niveau des infrastructures que tout argent que l’on peut recevoir, c’est important pour les municipalités, » avance M. Nadeau.

« Nous croyons que cet ajustement sera bénéfique pour nos membres », a déclaré Gordon Barnhart, le président de SUMA. Il affirme que l’association a été largement consultée avant cette décision.

Le président de l’Association des municipalités rurales de la Saskatchewan (SARM), Ray Orb, abonde dans le même sens.

« Le fait d’avoir des fonds prévisibles sur une base annuelle sera bénéfique à nos membres quand ils feront leur planification », déclare-t-il.

Selon le gouvernement provincial, 1,5 million de dollars du programme de partage de revenus seront alloués au financement d'initiatives de saine gestion publique et de planification régionale.

« C'est un pas dans la bonne direction, » affirme le maire de Saskatoon, Charlie Clarke. « Ça démontre l'importance du rôle des municipalités dans la province. Ces revenus vont nous permettre de continuer à bâtir nos économies locales, » ajoute-t-il.

De son côté, le chef du Nouveau parti démocratique (NPD) de la Saskatchewan, Ryan Meili, a accueilli l'annonce avec un peu moins d'optimisme. « Ça demeure une augmentation mineure », dit-il.

Le premier ministre, Scott Moe, a indiqué que l'argent supplémentaire ne sera accompagné d'aucune condition particulière et que les municipalités auront la possibilité de gérer ces montants comme elles le veulent.

Un prochain budget provincial « équilibré »

Scott Moe a profité de son allocution au congrès du SUMA pour annoncer que son deuxième budget provincial sera équilibré.

Le premier ministre a toutefois déjà averti la population que le prochain budget, qui sera présenté le 20 mars, sera un exercice financier très « serré ».

Il affirme que la province doit être disciplinée afin d'offrir à la population des services qui pourront être utilisés pendant plusieurs années.

Le budget présentera aussi plus de détails sur les investissements en infrastructures, l'une des priorités du gouvernement.

Avec des informations de Samuel Desbiens et Omayra Issa.

Saskatchewan

Affaires municipales