•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Patrice Godin, le Yanick Dubeau qu'on aime détester dans District 31

L'homme sourit en regardant l'animateur.

Le comédien Patrice Godin à Tout le monde en parle

Photo : Radio-Canada / Karine Dufour

Radio-Canada

Patrice Godin, qui joue le méchant de l'heure à la télévision québécoise, était de passage à Tout le monde en parle. Il a parlé de ce rôle qui marque sa vie quotidienne, mais aussi de sa passion pour les ultramarathons et de son autre carrière, celle d'écrivain.

Patrice Godin incarne le sergent détective Yanick Dubeau dans District 31. Un policier qui semble vouer une haine aux prostituées, au point où il les enferme dans son sous-sol, puis les élimine. Ces dernières semaines, son personnage a été démasqué et arrêté, après avoir joué le policier sans reproches pendant des mois.

D'ailleurs, l'épisode de son arrestation a été le plus regardé des trois dernières saisons de District 31 : 1 727 000 personnes étaient devant leur petit écran en direct.

« C’est tellement le fun à faire », soutient Patrice Godin quand il parle de ce premier rôle de méchant dans sa carrière.

Cependant, il avoue que certaines scènes sont plus difficiles à préparer que d'autres, notamment celle du meurtre de Charlène (Sophie Desmarais), l'une des prostituées qu'il assassine.

Je suis un papa de trois filles, et j’espère qu’elles ne croiseront jamais quelqu'un de cette trempe-là. Je me réveillais, je pensais à ça, j'étais habité [par ce personnage] que j'interprète. Mais en général, j'arrive très bien à me sortir de mes personnages à la maison.

Patrice Godin parle de son rôle de Yanick Dubeau dans District 31

Il n'a pas peur de rester marqué par ce personnage. « Quand on a annoncé que j'allais jouer dans District 31, plusieurs personnes ne voyaient que le Dr Morel [son personnage dans la série Destinées diffusée à TVA]. Je pense qu'elles ne le voient plus. Pour l'instant, je suis concentré sur le rôle de Yanick, le prochain, je vais essayer de bâtir autre chose, je vais essayer de ne pas prendre un psychopathe, ça aiderait », explique le comédien.

Yanick Dubeau qui sourit.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Yanick Dubeau.

Photo : Aetios Productions

Cependant, le comédien ne joue pas qu'un rôle de méchant en ce moment, il personnifie un gentil menuisier un peu amoureux du personnage de Marina Orsini, dans la nouvelle série de Radio-Canada, Une autre histoire.

Il avoue avoir fait faire des sauts aux gens qui le croisent que ce soit au gymnase ou dans les magasins. Les téléspectateurs voient parfois Yanick Dubeau avant Patrice Godin.

Patrice Godin, l'écrivain

Si Patrice Godin est surtout connu pour ses rôles, il est aussi écrivain. En novembre dernier, il a lancé son deuxième roman Sauvage, Baby, un thriller psychologique qui met en scène un ancien soldat des forces spéciales et une jeune femme trans.

Une femme blonde dont on ne voit pas les yeux, en couverture du livre.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Sauvage, Baby

Photo : Libre Expression

« Je trouve que ces personnes, les hommes et les femmes trans, ceux qui sont différents, qui n'ont pas peur de s'afficher, sont [très] belles et courageuses. On vit dans une société en même temps tolérante et aussi extrêmement intolérante. On le voit sur les réseaux sociaux. On le voit avec certains présidents de certains pays qu'on ne nommera pas. Autant, on a quelque chose de magnifique d'un côté, autant on a des morons de l'autre bord. Mon roman commence avec la phrase "le monde est sauvage", c'est ça que je voulais montrer et il finit par une lumière. »

Patrice Godin, l'ultra-marathonien

Il y a 10 ans, Patrice Godin a décidé de reprendre sa vie en main, d'arrêter de fumer et de se mettre à la course. Il faisait des crises de panique et il se voyait mourir d'une crise cardiaque. Il a donc décidé de se mettre à courir dans le bois.

Le comédien s'est aussi découvert une passion pour les ultramarathons, des courses de 50 km, 80 km et même 335 km. D'ailleurs, il en a couru un (335 km) en 2016 en 82 heures.

« J'ai vraiment appris à me connaître en faisant ces courses. Ça me permet de passer vraiment du temps avec moi-même. En traversant la douleur physique, le goût de l'abandon, j'ai appris à connaître mes forces, mes faiblesses et mes lâchetés. C'est vraiment des moments que j'ai eus avec moi », explique Patrice Godin.

D'ailleurs, il va participer au triathlon de Mont-Tremblant avec ses collègues de District 31 : Sébastien Delorme (Stéphane Pouliot) et Michel Charette (Bruno Gagné).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Séries télé

Arts