•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rares inondations dans le nord-est de l'Australie

Une femme se tient debout dans les eaux ayant inondé une intersection d'une ville du Queensland, en Australie.
De violentes pluies ont entraîné de fortes inondations dans la région du Queensland, en Australie. Photo: Reuters
Agence France-Presse

Des inondations exceptionnelles, qui n'arrivent que « tous les 100 ans », frappent le nord-est de l'Australie, les pluies de mousson qui se déversent dans cette région tropicale se révélant beaucoup plus intenses que d'habitude.

Des milliers d'habitants ont dû abandonner leurs maisons situées dans des rues transformées en torrents, et les autorités redoutent des tornades et de nouvelles précipitations.

Ce déluge est cependant un soulagement pour certains agriculteurs du Queensland qui affrontaient une grave sécheresse, comme ceux d'une partie de la Nouvelle-Galles du Sud (est) ou de l'État de Victoria (sud).

Dimanche, le Bureau australien de la météorologie a mis en garde la population contre de nouvelles pluies et le risque de tornades et de vents violents dans les jours à venir. Près de 20 000 habitations risquent d'être inondées si les pluies persistent, selon le Bureau.

Des milliers d'habitants de Townsville étaient privés d'électricité et coupés du reste du monde par les routes inondées.

L'armée a été déployée pour fournir aux habitants des dizaines de milliers de sacs de sable, tandis que la première ministre du Queensland, Annastacia Palaszczuk, demandait aux gens de faire preuve de prudence.

« Ce n'est pas un événement qui survient tous les 20 ans, c'est un événement qui survient tous les 100 ans », a-t-elle déclaré à la presse samedi.

Des normales annuelles pulvérisées

Le Bureau australien de la météorologie a expliqué qu'un système de mousson à déplacement très lent stationnait au-dessus du nord du Queensland et que certaines zones devraient recevoir l'équivalent de plus d'une année de pluviométrie avant que la situation ne s'améliore.

Le météorologue Adam Blazak a mentionné à l'AFP que les fortes pluies pourraient continuer jusqu'à jeudi.

La région reçoit en moyenne 2000 millimètres de pluie chaque année, mais certaines villes pourraient dépasser ce seuil rien qu'en quelques jours.

Ces sept derniers jours, 1600 millimètres de pluie se sont déversés sur Paluma et 1568 millimètres sont tombés sur Upper Bluewater, a précisé Adam Blazak.

La localité de Townsville a quant à elle reçu 1048 millimètres, alors que sa moyenne annuelle est de 1127 millimètres.

L'impact de la forte hausse du niveau de l'eau après des pluies diluviennes en AustralieLe niveau de l'eau atteint presque un pont piétonnier dans la ville de Townsville, dans le Queensland, en Australie. Photo : Reuters

Soulagement des agriculteurs

« Je n'ai jamais rien vu de tel », a déclaré à la chaîne publique ABC Chris Brookehouse, un habitant, ajoutant que l'eau était montée jusqu'à un mètre dans sa maison. « Le volume d'eau est tout simplement incroyable. Le rez-de-chaussée a disparu, le réfrigérateur et le congélateur flottent. »

Les inondations représentent cependant un certain répit pour les agriculteurs et les éleveurs victimes de la sécheresse.

« C'est un soulagement bienvenu, spécialement dans nos communes occidentales, non seulement d'avoir de la pluie, mais de remplir leurs barrages », a dit dimanche Mme Palaszczuk.

L'Australie vient de connaître son mois de janvier le plus chaud jamais enregistré. Cela a aggravé la sécheresse qui frappe l'intérieur de l'est et du sud du pays, en plus d'avoir alimenté les feux de forêt.

Les fortes chaleurs ne sont pas rares durant l'été austral mais, d'après les experts, le changement climatique a provoqué la hausse des températures, sur terre comme en mer, ce qui augmente le nombre de journées extrêmement chaudes et les risques d'incendies.

Incidents et catastrophes naturelles

International