•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet révisé d’armée de l’espace américaine pourrait faire consensus

Vue aérienne du Pentagone.

Le Pentagone voudrait placer la future armée de l'espace sous l'égide de l'armée de l'air américaine.

Photo : Associated Press / Charles Dharapak

Radio-Canada

Le Pentagone a élaboré un projet plus réaliste visant à rattacher la future armée de l'espace américaine (Space Force) à l'armée de l'air, une proposition qui pourrait être approuvée par les démocrates, les républicains et la Maison-Blanche.

Annoncée en août dernier par le vice-président Mike Pence, l’armée spatiale américaine pourrait finalement être sous la responsabilité de l’armée de l’air.

Cette proposition du Pentagone, dont certains détails ont été dévoilés par Politico, viendrait réduire les ambitions du président américain, Donald Trump, qui souhaitait créer une sixième division officielle de l’armée américaine, cette dernière comptant déjà l’armée de terre, la marine, l’armée de l’air, le corps des marines et la garde côtière.

L’armée de l’espace serait partiellement indépendante, mais rattachée à l’armée de l’air pour les questions budgétaires, de gestion d’équipements et d’opérations, à l’image du corps des marines qui est sous l’égide de la marine américaine.

Cette nouvelle division des forces armées n’aurait pas de structure bureaucratique civile comme c’est le cas pour l’armée de terre, l'armée de l’air et la marine, ni de bases militaires qui lui seraient propres.

L’armée de l’espace ne pourrait pas non plus mener des recherches technologiques indépendantes. Elle serait sous la responsabilité du sous-secrétaire à la Défense, Michael Griffin, un ancien dirigeant de la NASA.

Un partisan de Donald Trump, brandissant une pancarte sur laquelle il est écrit en anglais: « L'Amérique fière à nouveau » porte un chandail avec un logo de l'armée de l'espace.

Le projet d'armée de l'espace avait suscité un certain engouement au sein des partisans du président américain Donald Trump.

Photo : Getty Images / Sean Rayford

Propos favorables au Sénat et au Congrès

L'idée d'une armée de l'espace avait été ridiculisée par certains observateurs lors de sa première évocation par le président américain. Le service en ligne Netflix a même entrepris la production d'une série humoristique au sujet de sa création.

La nouvelle proposition du Pentagone aurait pourtant reçu un accueil favorable tant du côté de l’administration Trump que des deux partis au Congrès.

« C’est un bon début, il resterait quelques détails à régler », a déclaré au site Politico le président du comité de la Chambre des représentants sur les services armés, le démocrate Adam Smith.

Un écho similaire est entendu du côté du président du comité sénatorial sur les services armés, le républicain Jim Inhofe.

« Je m’y opposais au départ, car je ne voulais pas d’une autre structure bureaucratique, a-t-il mentionné. Si nous centralisons le tout sous l’armée de l’air, nous pourrions arriver à un résultat similaire. »

Si le projet va de l’avant, des milliers d’employés de l’armée de terre, de l'armée de l’air et de la marine pourraient être déplacés sous la responsabilité de l’armée de l’espace, et un nouveau général serait nommé pour assister aux rencontres du comité des chefs d’état-major interarmées américain.

Avec les informations de Politico

Politique américaine

International