•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Briser l’isolement des aînés, une chanson à la fois

Chargement de l’image

La bénévole Guylaine Marcotte a répondu à l’appel de l’organisatrice de l’activité La journée m’enchante et chante en compagnie de sa famille et de ses amis.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

« Même les fausses notes sont faites avec amour! », lance d'emblée Guylaine Marcotte. Entourée d'une poignée de choristes et de musiciens, la bénévole a fait résonner sa voix samedi avec celles de centaines de chanteurs amateurs dans le cadre de l'activité La Journée m'enchante.

Depuis 2005, l’évènement annuel a rassemblé 9 000 chanteurs amateurs à travers la province, mais aussi partout dans le monde, dont en France, en Martinique, au Sénégal et en Belgique pour une première fois cette année.

C’est une idée qu’on lance à monsieur et madame tout le monde sur la planète pour aller visiter des personnes âgées dans les résidences et leur apporter de la joie par le biais de la chanson, a expliqué l’instigatrice du projet, Julie Lecours.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une quarantaine d’aînés ont chanté en cœur dans la chapelle du CHSLD Saint-Joseph, à Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada

Pas besoin d’être un professionnel ou de faire partie d’une chorale pour participer. Il faut simplement assembler un groupe de bénévoles et aller chanter dans les résidences pour personnes âgées le premier samedi de février.

J’ai vu la différence que ça faisait et le bonheur que ça apportait, a ajouté l’organisatrice originaire de Sherbrooke. C’est une activité qui est facile et accessible à tous, en espérant que ça fasse boule de neige.

La bénévole Guylaine Boutin a répondu à l’appel de Julie Lecours. Pour une deuxième année, elle interprète les demandes spéciales des pensionnaires du CHSLD Saint-Joseph, à Sherbrooke.

« On a un choix de 77 chansons, ce sont les résidents et les bénévoles qui choisissent celles qu'on chante. J’espère jouer la chanson au piano, si je ne la connais pas, je ferme le piano et je chante, c’est tout! »

— Une citation de  Guylaine Marcotte, bénévole

Le technicien en loisirs du CHSLD Saint-Joseph Philippe Corriveau constate déjà les bénéfices de l'activité auprès des aînés.

Mes résidents qui ont de plus gros troubles cognitifs vont avoir des réactions aujourd’hui, on va voir de petits sourires, de petits tapements de pieds que normalement on ne voit pas, a-t-il révélé.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Cette année, les participants ont même pu chanter autour d’une réplique d'un feu de camp, gracieuseté du technicien en loisirs de l’endroit.

Photo : Radio-Canada

Peu importe où elle se trouve, Guylaine Marcotte a bien l’intention de chanter chaque premier février.

Que je sois n’importe où sur le globe, le premier samedi de février de chaque année, mon cœur va être là-dessus, a-t-elle partagé, émue.

Pas moins de 7500 chanteurs ont pris part à l'activité depuis le lancement du projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !