•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des conférences sur l'Alzheimer attirent des dizaines de personnes à Rouyn-Noranda

Des personnes dans une salle

Des dizaines de personnes ont assisté à des conférences sur l'Alzheimer.

Photo : Radio-Canada / Boualem Hadjouti

Près de 80 personnes ont assisté samedi après-midi à de courtes conférences sur la maladie de l'Alzheimer dans les locaux du cégep de l'Abitibi-Témiscamingue, à Rouyn-Noranda.

L'événement Moi, nous et l'Alzheimer est organisé pour la deuxième année par la Société Alzheimer Rouyn-Noranda/Témiscamingue pour souligner le mois de la sensibilisation à cette maladie.

Plusieurs conférences ont été données sur le diagnostic, l'implication de la famille, la musique et la mémoire.

L'Abitibi-Témiscamingue compte près de 2500 personnes atteintes de la maladie, dont environ 600 à Rouyn-Noranda.

Selon le directeur général de la Société Alzheimer Rouyn-Noranda/Témiscamingue, Guillaume Parent, les besoins sont nombreux pour les personnes malades et les proches aidants.

Un des premiers besoins souvent qui sort, c'est le besoin de répit.

Guillaume Parent, directeur général de la Société Alzheimer Rouyn-Noranda/Témiscamingue

On en parle beaucoup à la Société Alzheimer afin que les personnes puissent rester le plus longtemps possible dans le lieu où ils sont bien. Le répit est essentiel donc on travaille beaucoup sur ce volet-là. Sinon, c'est un besoin d'information et de formation, pour comprendre comment communiquer avec une personne qui a la maladie, comment éviter des comportements problématiques et comment adapter notre domicile et notre vie pour que notre parcours se passe le mieux possible, affirme-t-il.

Selon Guillaume Parent, d'ici 2030, le nombre de malades pourrait augmenter de 50 % à 75 % en Abitibi-Témiscamingue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !