•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Premier voyage pour le CTMA Voyageur entre les deux rives

Le navire accosté.

Le CTMA Voyageur au quai de Godbout sur la Côte-Nord.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle Plamondon

Jean-François Deschênes

Le CTMA Voyageur a finalement réalisé sa première traversée entre la Côte-Nord et Matane samedi. Le navire sera utilisé jusqu'à ce que l'Apollo soit opérationnel.

La Société des traversiers du Québec (STQ) a acheté ce navire construit en 1970 au coût de 2,1 millions de dollars, à Labrador Marine, une entreprise de Terre-Neuve.

Le navire devrait entrer en service le 13 février, mais le porte-parole de la STQ explique que les débarcadères de Baie-Comeau et de Godbout doivent d'abord être adaptés et que l'Apollo doit subir quelques tests. Il précise qu'il s'agit d'une opération normale.

Toutes sortes de tests d’aménagement qu’on doit faire sur le navire pour s’assurer qu’on ait une expérience pour nos clients qui est acceptable. C’est une période d’opérationnalisation pour tous les navires qui entrent en service.

Alexandre Lavoie, porte-parole de la Société des traversiers du Québec

Le service de traversier entre Matane et la Côte-Nord n'a pas été facile dans les dernières années. Voici une ligne du temps qui résume les rebondissements dans cette saga.

Ligne du temps des rebondissements de la traverse Matane-Côte-Nord

Le CTMA Voyageur peut embarquer un nombre restreint de véhicules, qui est environ une dizaine de camions et une dizaine de voitures.

M. Lavoie souligne qu’il est préférable d’appeler pour réserver avant de se rendre sur le quai parce que les camions de transport seront priorisés.

Navire à quai.

Le CTMA Voyageur au quai de Godbout sur la Côte-Nord.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle Plamondon

Les gens qui voyagent à pied peuvent utiliser un avion qui a été nolisé pour l'occasion.

Des vols sont prévus entre Mont-Joli, Pointe-Lebel et Sept-Îles pour les prochains jours.

Les voyageurs doivent se rendre directement à l’aéroport, contrairement aux dispositions mises de l’avant par la STQ, la dernière fois qu’un avion a été nolisé. Les voyageurs à pied pouvaient alors profiter d’un autobus entre le débarcadère de Matane et l’aéroport de Mont-Joli.

Bas-Saint-Laurent

Transports