•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouveaux arrivants découvrent l'hiver en motoneige

Didier Inongi prend un égoportrait avec son frère Thierry en arrière-plan, assis sur une motoneige.

Les frères Didier et Thierry Inongi prennent un égoportrait avant leur baptême de la motoneige, en Mauricie.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Quelques mois seulement après leur arrivée au Canada, quatre nouveaux arrivants ont eu droit à un véritable baptême de l'hiver québécois : un tour de motoneige au cœur des sentiers mauriciens.

Tout est nouveau pour Thierry Inongi, à commencer par les habits d’hiver dont il est vêtu. Arrivés de la République démocratique du Congo il y a quatre mois, son frère Didier et lui ont eu droit à une initiation à l’activité hivernale préférée de bien des Québécois.

C'est une joie immense puisque c'est la toute première expérience. C'est beau que de voir toute cette neige.

Une citation de : Thierry Inongi
Thierry Inongi et son frère DidierAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

«C'est spécial!», dit Thierry Inongi en revêtant pour la première fois un habit de motoneigiste.

Photo : Radio-Canada

Ahmad Masharka, qui est arrivé de la Syrie il y a 11 mois, est tout aussi émerveillé.

L'hiver ici, pour nous, [c’est] compliqué. Parce qu'en Syrie, jamais [on ne voit] l’hiver comme ça. Pour nous, de la neige comme ça, nous fait mourir!, dit-il en riant.

Une fois bien habillés, les quatre nouveaux arrivants prennent place sur les motoneiges des bénévoles recrutés par le Service d'accueil des nouveaux arrivants de Trois-Rivières, le SANA.

Thierry et Didier Inongi près d'une motoneigeAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Thierry et Didier Inongi sont arrivés de la République démocratique du Congo il y a quatre mois.

Photo : Radio-Canada

Pour Francis Jacques, un des bénévoles, c’est un réel bonheur de faire découvrir les joies de l’hiver à l’extérieur des centres urbains.

Les gens de la ville ne connaissent pas ce qu'est l'hiver, dit-il. En les faisant venir ici, on veut leur montrer ce que c'est et peut-être les faire aimer l'hiver.

Les participants ressortent enchantés de leur première sortie en motoneige et souhaitent répéter l’expérience avant le retour du temps chaud.

D'après le reportage de Michelle Raza

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !