•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Iran dévoile un nouveau missile de croisière

Le missile, monté sur des roues, est présenté à la télévision nationale iranienne.
Le missile iranien a été dévoilé en marge du 40e anniversaire de la Révolution iranienne. Photo: Reuters
Reuters

L'Iran a dévoilé samedi son nouveau missile de croisière, d'une portée de plus de 1300 km, sur fond de célébrations du 40e anniversaire de la Révolution islamique de 1979.

« Doté d'une portée supérieure à 1300 km [...], ce missile de croisière peut être prêt dans un délai très court et peut voler à basse altitude », a déclaré le ministre iranien de la Défense, Amir Hatami, cité par la télévision publique iranienne, lors de la cérémonie de présentation du missile.

Ce missile sol-sol, appelé Hoveizeh, appartient à la catégorie Soumar des missiles de croisière, qui ont été dévoilés en 2015, a précisé le ministre.

Amirali Hajizadeh, chef de la division aérospatiale des Gardiens de la révolution, a déclaré lors de la présentation du nouvel engin que l'Iran avait réussi à surmonter des problèmes posés par la production de moteurs de missiles de croisière et était en mesure désormais de fabriquer toute une série d'armes de ce type.

L'Iran a annoncé en janvier l'échec d'un lancement de satellite, auquel il avait procédé malgré les avertissements de Washington pour l'en dissuader.

Les États-Unis avaient instamment conseillé à Téhéran le mois dernier de renoncer à trois tirs de fusées prévus qui, à ses yeux, violeraient une résolution du Conseil de sécurité parce que ces engins utilisent la technologie des missiles balistiques.

Dans une résolution encadrant l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien, le Conseil de sécurité a appelé l'Iran à s'abstenir pendant une durée allant jusqu'à huit ans de travailler à la mise au point de missiles balistiques censés pouvoir emporter des ogives nucléaires.

L'Iran assure que ses essais de missiles ne violent pas la résolution de l'ONU et dément que ses missiles puissent être équipés de têtes nucléaires. Les missiles mis au point, affirme le régime chiite iranien, sont à visée purement défensive et sont destinés à la dissuasion.

Conflits armés

International