•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jason Kenney promet d’abolir les publicités gouvernementales partisanes

Jason Kenney se tient derrière un lutrin, entouré de candidats de son parti.

Jason Kenney a par ailleurs dû se défendre d’avoir employé les mêmes tactiques en 2015 alors qu’il était membre du gouvernement Harper.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le chef du Parti conservateur uni de l'Alberta (PCU), Jason Kenney, a présenté vendredi sa première promesse électorale en vue du scrutin printanier. S'il est élu, le PCU adopterait une loi interdisant au gouvernement de payer pour de la publicité partisane. Jason Kenney a également appelé la première ministre à déclencher les élections le plus rapidement possible.

La conférence de presse du chef conservateur avait lieu au premier jour de la période pendant laquelle les élections provinciales peuvent être déclenchées en vertu de la loi électorale albertaine. Celle-ci prévoit que le scrutin doit avoir lieu entre le 1er mars et le 31 mai et que la campagne doit durer 28 jours.

Jason Kenney accuse son adversaire néo-démocrate de profiter de la période préélectorale pour s’offrir de la publicité avec des fonds publics. « Arrêtez de faire campagne avec l’argent des contribuables! », a-t-il lancé.

Il accuse le gouvernement provincial d’avoir dépensé 9 millions de dollars durant son mandat pour des publicités, notamment pour faire la promotion de sa taxe sur le carbone.

Selon la proposition de Jason Kenney, le vérificateur général de l’Alberta aurait le pouvoir de déterminer si une publicité gouvernementale est partisane ou non.

Le chef conservateur croit aussi que le NPD profite de cette période préélectorale pour faire des annonces qui ne figurent pas dans le budget.

« Le gouvernement, c’est nous »

Le gouvernement du Nouveau Parti démocratique (NPD) a répondu par l’entremise de son ministre du Développement économique et du Commerce, Deron Bilous.

« C’est la première ministre qui décide quand les élections sont déclenchées », a rétorqué le député d’Edmonton-Beverly-Clareview. « Je sais que monsieur Kenney se croit déjà premier ministre, mais les Albertains auront à en décider au printemps. »

« Nous n’avons pas fait d’annonces pendant des élections partielles, a-t-il ajouté. En ce moment, le gouvernement c’est nous et nous allons continuer de gouverner jusqu’au jour de l’élection. »

Jason Kenney a rappelé qu’en 2015, le NPD avait fait campagne pour diminuer l’influence de l’argent dans les élections albertaines.

« Ils font campagne avec la plus grande source d’argent qui soit, les coffres du gouvernement, qui appartiennent aux contribuables. »

Jason Kenney a par ailleurs dû se défendre d’avoir employé les mêmes tactiques en 2015 alors qu’il était membre du gouvernement Harper. Ottawa avait annoncé qu’il aiderait à financer la nouvelle ligne verte du train léger quelques jours avant le déclenchement des élections fédérales. Il a répondu que son gouvernement avait alors présenté des fonds neufs alors que Rachel Notley a simplement confirmé plus tôt cette semaine que le projet irait de l’avant.

Deron Bilous a par ailleurs défendu les investissements faits par son gouvernement et a critiqué les diminutions d’impôts pour les mieux nantis, promises par le Parti conservateur uni s’il est élu.

Avec les informations d'Audrey Neveu.

Alberta

Politique provinciale