•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vétuste, l'École FACE sera rénovée

L'entrée principale de l'école.

L'École FACE accueille autant des élèves anglophones de la Commission scolaire English Montreal que des élèves francophones de la CSDM. Ces derniers sont toutefois largement majoritaires.

Photo : Radio-Canada / Antoni Nerestant

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le bâtiment patrimonial qui abrite l'école publique FACE sera remis en état. Le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, a annoncé vendredi l'attribution d'une enveloppe de 11 millions de dollars pour la première phase du projet, soit l'élaboration des plans.

L'École FACE accueille 1400 jeunes anglophones et francophones du primaire et du secondaire – âgés, donc, de 5 à 17 ans – dans le ghetto McGill, à Montréal. Son acronyme se décline à la fois en anglais (Fine Arts Core Education) et en français (Formation Artistique au Cœur de l'Éducation).

Même si les élèves anglophones relèvent de la Commission scolaire English Montreal, c'est la CSDM qui pilotera le projet de rénovation. Elle travaillait sur le dossier depuis deux ans, mais le précédent gouvernement avait refusé sa première demande de financement.

« C'est un important immeuble pour la Commission scolaire de Montréal, mais on sait depuis longtemps qu'il y a des travaux majeurs à faire à l'intérieur », explique sa présidente, Catherine Harel Bourdon.

« Il faut refaire l'électricité au complet, le chauffage... »

— Une citation de  Catherine Harel Bourdon, présidente de la CSDM

Les élèves devront être déplacés, confirme Mme Harel Bourdon. « Parce que comme les travaux vont s'échelonner sur beaucoup d'années, ce serait extrêmement difficile de garder les élèves dans l'école en même temps que des travaux de cette ampleur-là », explique-t-elle.

Trouver de nouvelles places pour ces 1400 élèves constituera un important défi pour la Commission scolaire, admet sa présidente. Car la CSDM fait face à un grave problème de surpopulation dans ses établissements.

Mme Harel Bourdon s'engage à faire tout ce qui est en son pouvoir pour éviter de séparer les élèves. À choisir, elle préférera toutefois scinder le primaire et le secondaire plutôt que les classes anglophones et francophones.

Comme l'étape des plans et devis commence à peine, la Commission scolaire préfère ne pas s'avancer sur la date à laquelle les travaux pourraient commencer. Tous s'entendent toutefois pour dire qu'il serait étonnant que la rentrée de septembre 2019 soit compromise.

Une école très particulière

Mixte et bilingue, l'École FACE a été fondée en 1975. Elle offre un enseignement à vocation particulière touchant quatre types d'art : la musique (vocale et instrumentale), l'art dramatique, les arts plastiques et la danse.

Le bâtiment qu'elle occupe – sis au 3449, rue University – a été construit en 1914. Il abritait autrefois la Montreal High School, mais aujourd'hui, les trois quarts de ses élèves sont francophones.

Selon The Gazette, l'ensemble du projet de rénovation de l'École FACE pourrait s'échelonner sur sept ans et coûter 150 millions de dollars.

La décision d'attribuer une première enveloppe budgétaire à la CSDM pour lui permettre de préparer le dossier d'affaires a été entérinée par le Conseil des ministres le 16 janvier dernier, a précisé le cabinet du ministre Roberge par communiqué.

Depuis 2012, les travaux d'entretien de l'École FACE ont coûté 25 millions de dollars à la CSDM.

Le bâtiment vu des airs.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La Montreal High School a été construite en 1914 et agrandie en 1924. Le bâtiment est classé patrimonial en raison de ses qualités historiques et architecturales.

Photo : Héritage Montréal

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !